Accueil du site > Vie chrétienne > Saints du diocèse > 15 novembre : Sts Evêques Aurèle, Suacre, Scutaire, Armentaire et (...)

15 novembre : Sts Evêques Aurèle, Suacre, Scutaire, Armentaire et Bégnine

2004

Prier avec Eux

Célébrons le Seigneur qui a donné à notre Église de saints évêques pour annoncer sa Parole, célébrer ses Mystères et guider son peuple vers la terre promise ;
à lui louange et gloire éternelle !

(Propre des fêtes du diocèse du Puy)

Vie

À Vosy succèdent, dans les diptyques, quatre évêques dont l’ordre le plus sûr est le suivant : Aurèle, Suacre, Scutaire et Armentaire. Du premier, on ne sait rien. Le suivant, Suacrius ou Syagrius, avait chargé un de ses collègues de signer pour lui au concile de Nîmes en 396. Scutarius est nommé en trois inscriptions encore existantes : son épitaphe sur le fronton servant de linteau à la porte dite papale : Scutari Pa.Pa. Vive Deo ; une architrave mutilée où son nom figurait jadis, accompagné des titres de sénateur et architecte (artefex) ; enfin l’inscription du sarcophage antique où, aussitôt après sa mort, son corps fut déposé. En recopiant les diptyques, on a souvent joint son nom à celui de Vosy, pour indiquer qu’ils auraient été ensemble les constructeurs de la cathédrale.

En réalité, ce fut Scutaire qui transféra le siège épiscopal de la banlieue dans l’intérieur de la ville et qui construisit la première église de Notre-Dame, avant le milieu du V siècle. Son oeuvre fut si importante qu’on lui décerna le titre, donné parfois aux Empereurs, de Pater Patriae : Père de la Patrie. L’évêque suivant Armentarius signa en 451, avec d’autres évêques des Gaules, la lettre doctrinale du Pape saint Léon. Très tôt, les diptyques se sont accrus d’un dernier nom, celui de Bénigne, successeur immédiat d’Armentaire. Au Moyen-Âge, le croyant d’une époque plus tardive, on lui attribua la fondation de l’Hôtel-Dieu.




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site