Accueil du site > Vie chrétienne > Saints du diocèse > 19 octobre : Agnès de Langeac

19 octobre : Agnès de Langeac

2004

Une enfant du Puy-en-Velay

Née le dimanche 17 novembre 1602 au foyer de Pierre Galand et Guillemette Massiote rue de louche au Puy-en-Velay, 3ème de 7 enfants, Agnès reçoit le baptême le lendemain au Baptistère St jean, près de la cathédrale.
Pierre Galand est un modeste artisan coutelier, profondément chrétien et membre de la Congrégation de la Sainte Vierge. Sa femme est dentellière.

Sous la protection de la Vierge Marie

Vers 7 ans, tandis qu’elle monte à la Cathédrale, Agnès pense aux misères d’un homme supplicié qu’elle a vu et qui a bouleversé son cœur. Elle a prié pour lui toute la nuit. Au cours de l’eucharistie, elle entend ces paroles au fond du cœur : " Rends-toi esclave de la Sainte Vierge et elle te protègera. " Nous pourrions traduire : " Donne-toi toute à marie et elle te protègera. " Elle se donne alors tout entière à la Vierge Marie. En signe de cette consécration, elle prend dans l’atelier de son père une chaîne qu’elle, portera autour de la taille.

Agnès modèle de prière

Comme elle entend son maître d’école lui dire qu’il faut toujours aimer Dieu, elle en demande le moyen à son premier confesseur. " Passe de longs moments en silence dans ta chambre et pense à Jésus. " Agnès sait y mettre le prix. Pour arriver au but poursuivi, elle commence sa prière en se mettant en présence de dieu, disant en elle-même : " Allons mon âme, il faut se tenir un petit quart d’heure devant Dieu et être bien attentive à lui. " Et le quart d’heure largement écoulé : " Poursuivons et passons à la demi-heure. " S’entraînant encore, elle arrive à l’heure entière et bien au-delà.

Une amante de l’Eucharistie

Dès l’âge de 8 ans, Agnès est admise à la première communion, ce qui est exceptionnel à cette époque. Jésus Eucharistie devient le Tout de sa vie.

Proche des pauvres

Dans la prière, Agnès a son cœur tout près des pauvres. Très inventive elle ne manque pas d’idées pour secourir tous ceux qu’elle rencontre dans les rues du Puy. Très jeune elle donnait son pain ou son goûter. Disposant des petits gains de la dentelle, elle obtient aussi de faire l’aumône au nom de sa famille se servant très largement.

Aimer la vie et la faire aimer

Agnès aime particulièrement entourer les jeunes mamans quand naisse leur enfant. Son aide est connue et elle est invoquée pour les grossesses difficiles et par les couples qui désirent un enfant. C’est en 1952 à Langeac par son intercession qu’une maman accouche alors que sa vie et celle du bébé étaient en danger. Le miracle est reconnu et obtient la béatification d’Agnès à Rome en 1994.

Agnès dominicaine

Les frères prêcheurs se sont installés au Puy au 13ème siècle. St Laurent, l’église du couvent dominicain est proche de la maison d’Agnès. Elle y va fréquemment prier, participe aux offices, rencontre les frères. L’un d’eux, le Père Panassière, devient son Père Spirituel et la reçoit dans le Tiers Ordre Dominicain en avril 1621. Dans le cœur d’Agnès grandit un vif désir de se consacrer à Dieu par le don total d’elle-même dans la vie contemplative.
En 1623, à 21 ans, elle quitte le Puy pour la fondation du monastère nouvellement érigé à Langea c sous le vocable de Ste Catherine de Sienne.
Le 2 février 1625 Agnès fait profession entre les mains de sa prieure. La Vierge Marie et St Dominique l’accompagnent. Très vite, voyant ses qualités, c’est à Agnès que l’on demande de diriger la Communauté. Agnès entoure ses sœurs d’une grande attention.+

Accéder au Site Internet du Monastère de Langeac :
http://dominicaineslangeac.fr/




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site