Accueil du site > Diocèse > Vie consacrée > Communautés de femmes contemplatives > A La suite de Saint Dominique et de la mère Agnès

A La suite de Saint Dominique et de la mère Agnès

mercredi 13 décembre 2006

A la suite de Saint Dominique

Au XIIIème siècle, saint Dominique fonde l’ordre des frères prêcheurs (Dominicains) pour annoncer la Parole de Dieu et la Vérité de l’Evangile. Les frères sont chargés d’étudier, d’enseigner, de prêcher la Parole de Dieu et les sœurs, en particulier les moniales, dans des monastères, les soutiennent par leurs prières.

"Aux frères, aux sœurs et aux laïcs de l’ordre de proclamer par le monde la Bonne Nouvelle du Nom de notre Seigneur Jésus-Christ, aux moniales de le chercher, de penser à lui, de l’invoquer dans le secret afin que la Parole qui sort de la bouche de Dieu ne lui revienne pas sans fruit, mais accomplisse en plénitude ce pour quoi il l’a envoyé." Constitutions de l’Ordre dominicain.

A la suite d’Agnès de Jésus

La communauté de Langeac fut fondée en 1623. Elle compte parmi ses fondatrices une jeune fille du Puy-en-Velay, sœur Agnès de Jésus Galand. De 1627 à 1634, date de sa mort, elle exerce la charge de prieure. Par sa prière et ses conseils, elle va guider Jean-Jacques Ollier vers la fondation des premiers séminaires de France. La communauté de Langeac a reçu d’elle la vocation particulière de prier pour les prêtres. Agnès a témoigné par sa vie que " Dieu aime toujours. " Elle a été béatifiée par Jean-Paul II le 20 novembre 1994.

La communauté aujourd’hui

Les moniales mènent une vie purement contemplative, en retrait du monde par la clôture et le silence. Voici comment elle définissent elles-mêmes leur vocation : Elle se veulent " empressées au travail, ferventes dans l’étude de la vérité, scrutant d’un cœur brûlant les Écritures, assidues à la prière, allègres dans la pénitence, avec une conscience pure, joyeuses de leur concorde fraternelle." Elles cherchent Dieu qui " maintenant les fait habiter unanimes dans leurs demeures et qui, au dernier jour, rassemblera dans la sainte Cité le peuple qu’il s’est acquis ". Au cœur de l’Eglise, leur vie fraternelle et leur croissance dans l’amour de Dieu sont mystérieusement fécondes pour le développement du peuple de Dieu. Leur vie cachée elle-même est une annonce prophétique du Christ comme l’unique source de bonheur.

Elles sont une trentaine de religieuses d’âges et d’origines variés. Le monastère pratique l’accueil et la communauté vit du travail des sœurs entre autre des petits travaux d’artisanat et du travail d’imprimerie. Elles assurent tout travail d’impression tels que : Saisie de textes - P.A.O. - Offset - Reprographie - Cartes de visite et de correspondance - En-tête de lettres - Faire-part de mariage - Faire-part de naissance - Cartes de vœux - Publicités - Tracts - Cartes de commerce -Brochures - Carnets scolaires - Fiches - Factures - Revues - Bulletins - Blocs - Livres.

"Accueil au monastère"

Le monastère accueille tous ceux et celles qui, seuls ou en groupe, cherchent un lieu pour réfléchir, " revenir à leur cœur, apporter à Dieu leurs joies et leurs peines ". Les hôtes sont invités à partager la prière liturgique de la communauté. L’accueil est possible toute l’année sauf en septembre. La durée maximum du séjour est de 15 jours et l’hôtellerie ne peut accueillir plus de 20 personnes. La participation est laissée aux possibilités de chacun.

Une journée dans le monastère
7h30 : Laudes
8h15 : Eucharistie (Dimanche 8h30)
8h30 : Petit déjeuner
9h00 : Travail
11h45 : Prière du milieu du jour
12h00 : Déjeuner
13h30 : Travail
17h20 : Chapelet
17h40 : Vêpres puis oraison
19h10 : Dîner
20h30 : Vigiles

Renseignements pratiques
Monastère Sainte Catherine de Sienne
2, rue du Pont
43 300 LANGEAC
tel. 04 71 77 01 50
fax. 04 71 77 27 61
mail : dominicaines.langeac@orange.fr
Site Internet : http://langeac.op.org

Moyens d’accès :
Gare SNCF à Langeac. Ligne Paris-Nîmes. De la gare au monastère : 700 m.
Par la route : le monastère est situé à l’entrée de Langeac en venant du Puy, au bord de l’Allier (Distances : du Puy 45 km, de Clermont-Ferrand 97 km)

Bernard Planche

Voir aussi l’atelier de reliure Sainte Catherine




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site