Accueil du site > Vie chrétienne > Jeunes > Allumez le feu  !

Allumez le feu  !

mardi 15 avril 2014, par P.B.Planche

Ils étaient au moins 1 200 étudiants et jeunes professionnels à vivre les 5 et 6 avril le «  Pélé du Puy  » sur le thème  : «  Devenez ce que vous êtes et mettez le feu au monde  ». Photos : Simon Gauer

Une bonne habitude

Ainsi que le soulignait le cardinal Barbarin, le Pélé du Puy qui en était à sa sixième édition est devenu le rendez-vous habituel des jeunes catholiques de Rhône-Alpes et d’Auvergne (soit les diocèses d’Annecy, Belley-Ars, Chambéry, Clermont, Grenoble, Vienne, Le Puy-en-Velay, Lyon, Moulins, Nevers, Saint-Étienne, Saint Flour, Valence et Viviers).

Par les chemins

Le scénario reste le même dans les grandes lignes. Le samedi, le départ se fait de différents points de Haute-Loire. Les groupes (baptisés routes) sont soit diocésains, soit des groupes constitués (Scouts, JOC, aumôneries des grandes écoles, Jeunes pros…). Une route accueille également les personnes souffrant de handicap.

Un enseignement sur le thème est proposé au départ, puis, tout au long de la marche en direction de Saint-Paulien, alternent temps d’échanges, de silence ou de prière commune.

À Saint-Paulien, la fin de l’après-midi est l’occasion de nouveaux enseignements, de rencontres avec des témoins et d’échanges entre jeunes. Mais c’est la grande veillée qui reste le temps fort. Cette année, Damien Ricour y a joué sa pièce «  Bienvenue au paradis  »  : sur un ton décalé il imagine l’arrivée du Bon Larron au paradis.

La veillée est conclue par un temps d’adoration avec possibilité de se confesser. Un moment fort d’intériorité où de grandes réconciliations s’opèrent et, dans le secret des cœurs, de grandes décisions sont prises.

Pèlerins

Le dimanche, c’est la marche sur le Puy. Une seule longue colonne se dirige vers la cité mariale en passant au pied de la citadelle de Polignac. Le Collet devient un Monte del Gozo, un mont de la Joie d’où apparait le but.

Après le déjeuner dans les locaux du lycée Saint-Jacques de-Compostelle, rassemblement dans l’église Saint-Laurent. Là, trois jeunes qui seront baptisés dans la nuit de Pâques ont vécu un scrutin  : une étape dans la préparation de leur baptême.

Puis, ce fut la montée vers la cathédrale. Croix et cierge en tête, avec les prêtres et les évêques présents, et en chantant, même quand, avec les grands escaliers la côte se fait raide.

Marthe et Thomas

La messe de clôture a été un moment d’une rare émotion.

Mgr Brincard, qui le samedi avait été à la rencontre des jeunes pèlerins de Haute-Loire, accueillait les centaines de jeunes qui remplissaient sa cathédrale. Trop faible encore pour présider lui-même l’eucharistie, il leur souhaitait la bienvenue et, en citant le pape François, de ne pas séparer la joie de la foi. La faiblesse même de l’évêque rendait plus forte ses paroles qui ont fortement impressionné l’assemblée.

Le cardinal Barbarin, revenant sur l’Évangile de la résurrection de Lazare, mettait le projecteur sur deux personnages. Thomas le courageux, celui qui dit «  montons avec lui à Jérusalem et mourrons avec lui  ». Et Marthe, celle qui fait la plus belle profession de foi «  Seigneur, tu es le Messie, je le crois  ; tu es le Fils de Dieu, celui qui vient dans le monde.  » Le cardinal faisait remarquer que cette phrase est l’exact centre de l’Évangile de Jean.

À noter que parmi les concélébrants se trouvait Mgr Pierre-Yves Michel qui avait été nommé vendredi évêque de Valence. Initialement inscrit à ce Pélé du Puy pour marcher avec les jeunes de Lyon – diocèse dont il était vicaire général, il fait finalement route avec ceux de son nouveau diocèse, tout à la joie de rencontrer leur nouveau pasteur.

Route commune

La vingtaine de jeunes de Haute-Loire ont fait route avec un groupe de la paroisse de Meyzieu, à côté de Lyon. Mélange entre jeunes d’un diocèse rural et ceux de la banlieue de grande ville qui s’est faite dans l’amitié. Très vite les deux groupes n’en ont plus fait qu’un.

C’est d’ailleurs l’une des grandes richesses de ce Pélé que d’arriver à unir des jeunes d’horizons sociologiques, géographiques et de sensibilités religieuses différentes. Quand les adultes en sont encore aux méfiances, parfois aux médisances, les jeunes montrent le chemin de la communion.


Portfolio



© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site