Accueil du site > Vie chrétienne > Art et Culture > A lire > Anne-Marie Martel : simple et fervente

Anne-Marie Martel : simple et fervente

mercredi 25 février 2009

Nous ne disposons que d’un seul récit contemporain sur Anne-Marie Martel, jeune fille du Puy et dont la cause en béatification a été introduite ; il fut composé, d’après les notes d’Antoine Tronson prêtre de Saint-Sulpice qui fut son confesseur.

C’est à un commentaire suivi de ce texte que se livre l’auteur de cet ouvrage. Il s’agit d’une forme d’hagiographie, c’est-à-dire que sont mises en avant les vertus de la jeune femme. Le style est même parfois celui de l’ouvrage de piété. Mais les éclairages apportés sur l’époque, les conditions matérielles et sociales, sont intéressants. L’immense mérite de ce livre est de rendre accessible la documentation sur cette chrétienne simple et fervente, d’un dévouement admirable, qui fut à l’origine des béates qui ont tant marquées le Velay et de la congrégation des Sœurs de l’Enfant-Jésus. A noter la préface de Maurice Vidal, prêtre sulpicien originaire de Haute-Loire, qui est un petit bijou.

Née en 1644, Anne-Marie Martel arrive bien après les guerres de religion, et le catholicisme est triomphant, du moins en France. Le Concile de Trente peine cependant à s’appliquer : le Roi et le Parlement de Paris veillent jalousement sur l’autonomie de l’Eglise Gallicane. Un grand courant de spiritualité traverse le pays. Anne-Marie Martel est particulièrement au contact de l’Ecole Française de spiritualité par l’intermédiaire des prêtres de Saint-Sulpice qui fondent le Séminaire du Puy et sont chargés de la Paroisse Saint-Georges (dont l’église est l’actuelle chapelle du Grand-Séminaire du Puy).

Anne-Marie Martel prend sa foi au sérieux : elle prie, elle veut faire connaître Dieu et venir en aide au plus pauvres ; Elle se fera donc infirmière, institutrice, catéchiste... Le tout soutenue par une intense vie de prière. Sa ferveur est communicative : des jeunes filles l’imitent. Ainsi naîtront les béates et les Sœurs de l’Enfant-Jésus. On est loin des grands débats qui, au même moment, autour de Port-Royal à Paris, agitent l’intelligentsia sur la nature et la grâce. Anne-Marie Martel veut aimer Dieu et son prochain. Une belle figure à découvrir, pleinement de son temps, et pleine de fraîcheur et de souffle évangélique.

Joachim BOUFFLET,
Anne Marie Martel, une pionnière de la Nouvelle Evangélisation,
Ed. Frémur, 200 p., 18 €

B.P




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site