Accueil du site > Diocèse > Aumôneries > Aumônerie de l’Hôpital Sainte-Marie

Aumônerie de l’Hôpital Sainte-Marie

mardi 26 février 2008

"Si Jésus représente quelque chose dans cette vie, s’il offre un espoir et non pas une utopie irréalisable, alors il faut le montrer."

C’est la conviction exprimée par un aumônier d’hôpital parisien… Elle est partagée par tous ceux qui, dans la discrétion, participent à l’aumônerie de l’hôpital Sainte-Marie.

Une équipe

Elles sont deux salariées à mi-temps, Mylène et Sœur Michèle (religieuse de Saint-Charles), accompagnées par un prêtre référent, le Père Roger Oléon. Des religieuses de Sainte-Marie de l’Assomption participent à l’animation, par des permanences à la chapelle ou autres services. D’autres bénévoles, membres de l’Hospitalité ou du Service Évangélique des Malades, viennent ponctuellement prêter main forte à l’équipe, quand il faut descendre tous les malades pour une célébration, par exemple, cela nécessite de la main-d’œuvre !

Sa mission

Dans les statuts de l’hôpital, l’aumônerie est considérée dans les « besoins » du malade. C’est une présence d’Église pour manifester la tendresse de Dieu aux personnes malades. C’est une écoute, une disponibilité pour les malades et leurs familles. C’est "être avec", être là au nom de l’Église, pour tous ceux qui le souhaitent.

A la différence d’un hôpital général, le rôle de l’aumônerie en psychiatrie est essentiellement dans la durée.

Les membres de l’aumônerie proposent un autre regard sur le patient, un regard différent de celui d’un professionnel médical ; c’est un regard d’humanité. Ils se refusent à réduire la personne malade à sa pathologie, sa difficulté de vivre, son mal être… Aucun patient ne ressemble à un autre, les valeurs singulières de chacun sont reconnues, respectées. La question spirituelle étant au cœur de tout manque quel qu’il soit, ils ont le souci de rechercher un contact avec les sources spirituelles présentes au cœur de toute personne humaine.

A l’Hôpital Sainte-Marie au Puy

Le souci de défendre toutes ces valeurs donne à l’Aumônerie une place particulière dans la connaissance intime de la personne : respect et confidentialité sont assurés ! Au Puy, une rencontre régulière des malades est privilégiée. Tous les services sont visités chaque semaine. Si la demande en est faite, la visite peut avoir lieu dans les chambres. L’accompagnement est offert à tous. Il peut y avoir des demandes d’autres confessions religieuses : dans ce cas il est fait appel aux personnes concernées.

Deux fois par semaine, une permanence est assurée à la chapelle. Tous les dimanches, il y a la messe à 10 h. Une fois par mois, elle est dite pour le service Sainte-Cécile le premier mardi, et pour le service Sainte-Anne le premier jeudi. Le personnel soignant est partie-prenante et assure l’accompagnement des malades pour ces célébrations, avec l’aide de bénévoles.

L’équipe d’Aumônerie intervient chaque fois qu’elle est sollicitée et ce, pour des raisons diverses : sacrement des malades, décès…

Il arrive que des personnes soient entièrement seules, sans famille ; à ce moment-là, le personnel d’aumônerie assure l’accompagnement final jusqu’au cimetière.

Chaque semaine, l’équipe se retrouve pour la préparation de la messe dominicale et prépare un visuel à l’intérieur et à l’extérieur de la chapelle. Des célébrations sont proposées aux enfants et à leur famille pour les fêtes.

Formation

La formation initiale pour les membres de l’équipe est indispensable. C’est une formation qui porte sur le plan de l’écoute, et sur le plan médical, psychiatrique en particulier. Mais cette formation se poursuit de différentes façons :
- Rencontres régulières inter-aumôneries, avec les équipes de Bon-Secours et d’Émile Roux, toutes les six semaines
- Journée de travail dans le cadre de la Pastorale de la Santé, une fois par an
- Rencontre avec les aumôneries des cinq hôpitaux "Sainte-Marie"
- Colloque national avec Chrétiens en Santé Mentale, tous les deux ans

En dépit de la souffrance qui habituellement éloigne et retranche, il est toujours possible de rejoindre l’autre. L’épreuve de la maladie oblige à établir naturellement les relations sur le terrain de la vérité ; c’est ce que vivent les membres de l’aumônerie, renforcés dans leur foi en un Dieu qui relève, libère et guérit.

Centre Hospitalier Sainte-Marie
Route de Montredon
43000 Le Puy-en-Velay
Tél. 04 71 07 55 55

Responsable : Mylène BOUILHOL
Tél. 04 71 07 56 39

Prêtre référent : P. Roger OLEON
Tél. 07 71 08 46 93




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site