Accueil du site > Diocèse > Services > Bénévoles et mineurs en dossier

Bénévoles et mineurs en dossier

jeudi 3 décembre 2009

Les Services administratifs de l’Association diocésaine du Puy (ADP), autrement dit l’évêché, ne chôment pas ! Ils viennent de publier deux textes qui visent à clarifier les choses dans la gestion des bénévoles d’une part et dans l’accueil de mineurs d’autre part. Christiane Porral, responsable administrative et des ressources humaines a répondu à nos questions.

L’accueil des mineurs

Le premier de ces deux textes concerne « l’accueil des mineurs ». Il se présente comme un recueil d’extraits de documentation sur les principales règles à respecter en ce domaine. « Ce document nous avait été demandé par la Commission des Animatrices en Pastorale » explique Christiane Porral. « Il s’agit d’un document succinct pour répondre aux principales questions que l’on peut se poser sur ce sujet. Il n’était pas possible de tout dire. Nous donnons quelques adresses Internet pour se documenter plus précisément et avec Jean-Paul Klinger, nous sommes à la disposition de ceux qui voudraient nous poser des questions »

Parmi les points abordés, il faut noter tout particulièrement l’obligation de surveillance. Surtout qu’en la matière, la législation est un peu floue : par exemple, à partir de quand s’opère le transfert de responsabilité entre les parents qui confie l’enfant et ceux qui animent l’activité à laquelle se rend le mineur : dès qu’il est déposé par ses parents ou quand il y a prise en charge effective. On sait que les parents se contentent parfois de déposer en voiture les enfants, et ceux-ci peuvent donc rester à attendre sur le trottoir. Qu’en est-il pour les enfants qui se rendent par leurs propres moyens jusqu’au lieu du catéchisme ou du club auquel ils participent. La loi ne précise pas grand-chose. Il faut donc qu’entre parents et animateurs(trices) les choses soient bien claires. Un accord tacite est souvent source de complications en cas de problèmes. Le document réalisé par les Services de l’ADP vise à rappeler les principales règles et les précautions à prendre.

Le statut des bénévoles

Le second document, publié dans Eglise du Puy n°22 du 6 novembre 2009 porte sur le statut du bénévole engagé en Eglise. « Ce document a trois objectifs, explique Mme Porral  : valoriser le travail des bénévoles en reconnaissant leur travail et leur statut, délimiter leur rôle dans les paroisses et les services où ils interviennent (en précisant leur rapport avec les paroissiens, les prêtres, les salariés…) et enfin, avoir une connaissance précise de la part prise par le bénévolat dans les activités du diocèse. Il y aurait également un quatrième élément : ce statut nous permet de clarifier les relations avec les administrations publiques. »

Par bénévoles engagés en Eglise, il faut entendre les personnes qui assurent un travail suivi et régulier : les catéchistes bien sûr, les trésoriers et les comptables, les responsables des groupes de chant…

Ce statut prévoit un échange de « lettres de proposition de collaboration ». Dans la première le curé de la paroisse ou le responsable du service précise et officialise les fonctions confiées au bénévole, le volume horaire que cela implique, la durée de la mission confiée, les condition de son exécution, la personne à qui compte devra être rendu… Dans sa lettre, le bénévole certifiera accepter ces conditions et avoir pris connaissance du « statut du bénévole engagé en Eglise » dans le diocèse du Puy.

Les services rendent service

Les services ont mené à bien d’autres chantiers tel que celui de l’informatisation des payes des salariés du diocèse. Autre chantier conduit à son terme : la structuration administrative du Service de formation du diocèse. Ce dernier est désormais un organisme de formation agréé, c’est-à-dire que les formations qu’il dispense peuvent faire l’objet d’une prise en charge.

Les services du diocèse viennent aussi en aide à d’autres associations proches du diocèse ou à des communautés religieuses pour les aider à se débrouiller dans le maquis parfois touffu de la législation sociale. Quand elle explique en quoi consiste son travail, Christiane Porral résume : « Nous [l’Association diocésaine] ne vivons que des dons que les gens veulent bien nous faire. Notre objectif est que ces fonds soient utilisés au mieux dans le strict respect de la légalité » Vaste programme !




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site