Accueil du site > Diocèse > Mouvements > Solidarité > Changements et projets au Secours catholique

Changements et projets au Secours catholique

mardi 2 avril 2013

Doté d’un nouveau bureau, le Secours catholique de Haute-Loire va de l’avant avec de nombreux projets. Ce qui ne l’empêche pas de continuer ses activités habituelles de soutien aux personnes fragiles ou en difficultés matérielles.

Changements de têtes

C’est d’abord dans le Bureau diocésain que des changements ont eu lieu : le président Jean-Louis Clavelier a cédé sa place, après plusieurs années de fructueux travail, à Mme Viviane Garde qui était vice-présidente depuis quatre ans. Elle est elle-même remplacée par M. Pierre Boit.

Des changements se sont aussi produits dans l’équipe des permanents. Olivier Fantone a quitté la Haute-Loire et Alain Guérin-Boutaud, jusque-là chargé de l’animation, l’a remplacé comme délégué diocésain. Il est lui-même remplacé dans ses fonctions par Véronique Leray qui est originaire d’Allègre.

Cela entraine une certaine réorganisation  : Véronique, tout en étant chargée de l’animation au plan diocésain, sera plus spécifiquement chargée d’accompagner les équipes de l’Est du département. Elle y sera secondée par un «  référent de territoire  »  : Thierry Fayol. Ensemble ils accompagneront le montage et la relecture des projets montés par les équipes locales, aideront à tisser des liens entre les équipes et même à lancer des projets inter-équipes.

Déclaration de chantiers

Le 21 mars, une rencontre réunissait les huit équipes de l’Est du département. Huit chantiers ont été repérés comme importants. L’accompagnement vers l’emploi - Quelques initiatives existent déjà dans ce domaine, entre autres à Yssingeaux où des entrepreneurs partenaires accompagnent l’équipe locale pour soutenir les personnes en recherche d’emploi. Il s’agit de poursuivre les efforts en ce sens. Les personnes visées sont le plus souvent des jeunes sans réelle qualification et des mamans seules.

Le soutien aux familles - Beaucoup de parents que rencontrent les membres du Secours catholique ont besoin d’être soutenus. Pour cela, il est envisagé des groupes de parole entre parents et la rencontre de personnes qualifiées. Ce chantier pourrait se mener en lien avec d’autres associations œuvrant dans le domaine éducatif (École des parents, Associations familiales catholiques...)

La lutte contre l’isolement - Le Secours catholique est déjà très actif en ce domaine. De nouvelles formes d’isolement se font jour, en particulier en milieu rural. Deux formes d’actions sont en chantier. D’abord pour repérer ces situations de solitude. Pour cela, le Secours catholique voudrait créer un réseau de veilleurs, si possible en lien avec les communautés paroissiales, surtout dans les villages où il n’existe pas d’équipe locale. Ensuite, il s’agit d’organiser des rencontres, des ateliers, des groupes de marche... pour permettre à des liens de se créer.

La solidarité internationale - Il ne s’agit pas d’une nouveauté mais plutôt de faire connaître l’action du Secours catholique en ce domaine. Par exemple, les délégations des quatre diocèses d’Auvergne ont un partenariat avec le diocèse de Farafangana à Madagascar. Actuellement, l’Auvergne fait parvenir des semences maraîchères pour palier aux conséquences des tornades. Du 2 au 4 juin prochain, la délégation de la Haute-Loire recevra un partenaire venu du Kosovo pour un échange sur le thème du «  Vivre ensemble  ». Dans ce pays, les plaies sont loin d’être cicatrisées entre kosovars et serbes. La Caritas essaie de créer des liens par une action auprès des jeunes, entre autres en proposant un festival de musique rock.

Diaconia 2013 - Le Secours catholique de Haute-Loire sera représenté au rassemblement de Lourdes par une trentaine de personnes dont un tiers de personnes accueillies.

L’action collective - Dans le cadre de ses actions, le Secours catholique anime de nombreux groupes de personnes pour des activités très variées  : marche, peinture, théâtre... L’idée serait de s’engager dans une démarche régionale pour permettre des rencontres entre ces groupes  : il en existe quatre cents en Rhône-Alpes-Auvergne  ! Un catalogue sera dressé afin de permettre des visites entre groupes, chacun se rendant à tour de rôle chez l’autre. Cela devrait permettre un enrichissement et une stimulation pour ces groupes. De nombreux témoignages attestent de leurs bienfaits, sur le plan de la lutte contre l’isolement mais aussi en contribuant à celle contre l’alcoolisme. Éventuellement un grand rassemblement de ces groupes pourrait être envisagé.


Portfolio

M. Subirana, V. Garde, A. Guérin-Boutaud, P. Boit et le père M. (...) Alain Guérin-Boutaud, Véronique Leray et Pierre Boit


© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site