Accueil du site > Vie chrétienne > Diaconia > Charité - Fraternité - Justice

Charité - Fraternité - Justice

mercredi 3 avril 2013, par Isabelle Hérault

Le Conseil des mouvements et associations de fidèles a organisé un après-midi de formation pour ses membres, le 23 mars dernier. Voici quelques éléments de l’apport du père Michel Mounier, prêtre du diocèse de Saint-Étienne.

Dieu est amour

Quand on dit charité, on parle d’abord de Dieu, on ne parle pas de morale. Dans 1 Jean 4, 8 nous trouvons : « Qui n’aime pas n’a pas découvert Dieu, puisque Dieu est amour. » Dieu n’est rien d’autre qu’Amour. L’amour n’est pas un qualificatif de Dieu, c’est son identité. La charité, c’est l’identité de Dieu en acte.
La mission de l’Église est d’annoncer la parole, l’Évangile, célébrer dans l’Eucharistie et les sacrements Dieu que j’aime et qui m’aime, et vivre en acte cette tendresse de Dieu. Vivre, croire, célébrer sont les trois grandes portes d’entrée dans l’Église. Chaque chrétien peut choisir d’entrer dans l’Église par la porte qui lui convient. Mais il a aussi besoin de s’ouvrir aux personnes qui sont entrées par les deux autres portes d’entrée.
Deus in caritas s’appuie sur 1 Jean 4, 15 et 16 « Si quelqu’un reconnaît que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui et il demeure uni à Dieu. Et nous, nous savons et nous croyons que Dieu nous aime. Dieu est amour ; celui qui demeure dans l’amour demeure uni à Dieu et Dieu demeure en lui. » Aimer n’est pas un commandement mais une réponse à un amour. La foi n’est pas d’abord une éthique, une morale, nous croyons d’abord que nous sommes aimés par Dieu.

Agir en chrétien

Jésus-Christ est l’amour incarné de Dieu. Son amour va jusqu’à se donner pour sauver l’homme. Dans l’Eucharistie, nous sommes entraînés dans la relation du Père au Fils dans l’Esprit. L’Eucharistie est aussi un acte social, car l’amour de Dieu et l’amour du frère est le même. La charité ce n’est pas d’abord une morale c’est la logique de l’Eucharistie, dans la prière.
La charité est une tache pour chaque chrétien et une tache pour l’Église. Il ne doit pas exister, dans la communauté, une pauvreté qui refuse à certains les biens nécessaires à une vie digne, nous dit Benoît XVI dans son encyclique Caritas in veritate. « La charité dépasse la justice parce qu’aimer c’est donner, offrir du mien à l’autre, la charité n’existe jamais sans la justice qui amène à donner à l’autre ce qui est sien »
Nous avons le devoir de vivre la charité, en tant que chrétien. C’est très bien que des chrétiens soient au secours populaire ! Mais l’Église aussi, doit vivre la charité, elle doit être visible pour avoir une identité d’Église : il faut qu’il y ait des associations catholiques.

Dans le monde

La charité demande l’intelligence. Si nous voulons vraiment que la charité soit efficace, nous devons nous efforcer de comprendre comment fonctionne le monde. Nous ne perdons pas notre temps, quand nous nous informons, nous ne perdons pas non plus notre temps quand nous prions. La charité se vit dans la compréhension du monde et dans la prière.
La charité de l’Église doit être désintéressée. Nous avons en dépôt les trésors de la foi pour être avec les pauvres en position d’égalité. Nous pouvons proposer la foi pour être devant Dieu, comme des frères. Même dans la société la plus juste, la charité sera nécessaire car pour se déployer, la charité a besoin de relation, de proximité. La rencontre avec les personnes est indispensable.

Avec les pauvres

Dans le texte publié après le Synode sur la nouvelle évangélisation, Benoît XVI nous dit « l’Église ne peut décevoir les pauvres. Les pasteurs sont appelés à les écouter à apprendre d’eux, à les guider pour qu’ils soient les artisans de leur propre histoire. » L’Église nous demande d’apprendre de la part des pauvres. Diaconia porte en germe un autre rapport entre l’Église et le monde des pauvres, un rapport moins dans le face à face et plus dans le côte à côte, tournés vers ce qui nous manque, à lui et à nous. Cette démarche de réciprocité n’est pas simple, mais elle est riche.


Portfolio

Le Père Michel Mounier Rencontres des mouvements du 23 mars 2013 Rencontres des mouvements du 23 mars 2013 Rencontres des mouvements du 23 mars 2013


© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site