Accueil du site > Diocèse > Vie consacrée > Congrégations en fusion

Congrégations en fusion

mercredi 6 mai 2015

Le 9 mai 2015, au cours de l’Eucharistie présidée par Mgr Luc Crepy, évêque du Puy-en-Velay, sera célébrée la fusion de la Congrégation des Sœurs de Sainte-Croix avec la Congrégation des sœurs de Jésus Serviteur.

Voir en ligne : Le site de la congrégation des soeurs de Jésus-Serviteur

LES ÉTAPES D’UNE FUSION

Il y a eu deux étapes qui se situent chacune autour d’un Chapitre des sœurs de Sainte-Croix. Un chapitre : c’est un temps fort de Congrégation qui réunit l’ensemble des religieuses ou leurs déléguées. Il permet de regarder le chemin parcouru et d’envisager le chemin à venir.

En 1994, face à la réalité de la Congrégation des sœurs de Sainte-Croix (vieillissement, petit nombre, difficultés pour assumer l’animation, les responsabilités de Communautés et de Congrégation…) est évoqué la nécessité de rechercher des solutions pour l’avenir, voir de se rapprocher d’une ou plusieurs congrégations.

En 2012, après des temps de réflexions et de rencontres et dans une démarche de recherche et de discernement, le Chapitre mandate le Conseil de Congrégation pour se rapprocher d’une autre Congrégation.

DES MOTIVATIONS

La motivation de cette décision est la prise en compte de la réalité. Il y a des signes de vitalité : les sœurs sont insérées dans leur lieu de vie, assurent une réelle présence, divers engagements avec le désir de poursuivre la mission… mais il y a aussi des limites… liées à l’âge, au petit nombre… aux santés !

Malgré les aides (bénévoles ou rémunérées) auxquelles les sœurs font appel, elles ressentent des difficultés pour assurer et assumer les Responsabilités de Congrégation. Il y a aussi le souci de poursuivre la Mission, d’accompagner les Communautés et les sœurs.

LE CHOIX DES SŒURS DE JÉSUS-SERVITEUR

Plusieurs contacts ont été pris, mais c’est avec les Sœurs de Jésus Serviteur de Valence que les sœurs de Sainte Croix se sont senties le plus proches : proches par la spiritualité, la manière d’envisager, d’exprimer et de vivre la mission et par les lieux d’engagement. Il y a aussi le fait que depuis 2007, la Congrégation des sœurs de Jésus Serviteur, résulte de l’union de cinq congrégations.

Les sœurs des deux congrégations ont été informées, consultées et la décision d’aller vers un rapprochement a été prise. Elle a été ratifiée par l’Eglise : Décret du 11 février 2015 de la Congrégation pour les Instituts de vie consacrée et les Sociétés de vie apostolique à Rome.

UNE FUSION

C’est un mode de rapprochement entre deux congrégations : une congrégation plus grande, la Congrégation des sœurs de Jésus Serviteur accueille les membres d’une congrégation plus petite. Les sœurs de Sainte Croix, deviennent sœurs de Jésus Serviteur et poursuivent avec elles leur mission. Elles reçoivent la Croix et la Règle de vie des Sœurs de Jésus Serviteur.

UNE CÉLÉBRATION

La célébration de cette fusion aura lieu le samedi 9 mai à 15h à la salle polyvalente de Saint-Germain-Laprade. Elle sera présidée par Mgr Luc Crepy, évêque du Puy.

LES SŒURS DE SAINTE-CROIX

Le 12 juin 1857, Louise et Jeanne-Marie Bourderonnet, (mère et fille) arrivent à Saint-Germain-Laprade. Elles s’y établissent avec quatre autres religieuses et fondent la Congrégation des Religieuses de Sainte-Croix. Menant une vie simple dans un climat de prière, elles se consacrent à l’éducation des jeunes filles, visitent les malades, partagent avec ceux qui sont dans le besoin. Leur spiritualité met en valeur la vie cachée à Nazareth et la valeur rédemptrice de la Croix.

Elles ont accomplit un important travail éducatif et actuellement assurent la tutelle de plusieurs écoles : École et collège Saint-Régis-Saint-Michel au Puy, École Sainte Jeanne-d’Arc à Polignac, école La Croisée des Chemins à Beaulieu, école La Source à de Saint-Germain-Laprade.
Elles ont aussi œuvré dans la santé comme infirmières et sont à l’origine d’EPHAD à Laussonne, Beaulieu et au Puy-en-Velay (Maison Nazareth, avec deux autres congrégations et le diocèse).
Les communautés sont implantées au Puy-en-Velay (Boulevard Bertrand, Maison Nazareth, Val-Vert), Beaulieu et Saint-Germain-Laprade. Les Religieuses s’insèrent dans la vie des villages et des quartiers, participent à la vie des paroisses, du Diocèse.

LES SŒURS DE JÉSUS-SERVITEUR

Elles sont nées de l’union, en 2007, de cinq congrégations : les Sœurs du Très-Saint-Sacrement d’Autun, les Filles de Marie de Saint-Marcellin, les Sœurs des Saints Nom de Jésus et Marie de Montferrand-le-Château, les Sœurs Minimes du Saint-Cœur de Marie de Rodez, les Petites Sœurs de Notre-Dame de Grenoble. La maison généralice est à Valence.

Elles avaient en commun de s’inspirer de la spiritualité de saint Ignace de Loyola (fondateur des jésuites au 16ème siècle). Elles veulent vivre en petites communautés engagées dans des activités diverses selon les âges et les capacités de chacune. « Notre mission participe à la mission du Christ Serviteur, appelées et envoyées à sa suite pour dire l’amour de Dieu et la tendresse du Père pour tous les hommes. Nous voulons être proche de toute personne par l’accueil, l’écoute, l’entraide, la disponibilité, l’accompagnement...  » (Constitutions)

La congrégation est présente en France (dans 12 départements métropolitains et en Guyane), au Bénin, au Cameroun, au Sénégal et en Tunisie.




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site