Accueil du site > Vie chrétienne > Diaconia > Diaconia 2013 : échos et message

Diaconia 2013 : échos et message

jeudi 16 mai 2013, par P.B.Planche

Le rassemblement Diaconia 2013 a vu 12 000 délégués se retrouver à Lourdes pour échanger sur le service du frère, en particulier le plus fragile. Voici quelques échos recueillis auprès des délégués de Haute-Loire dans le car du retour. En annexe : le message final.

Voir en ligne : Le site Internet de Diaconia 2013

Cliquer ici pour le reportage photo de Diaconia 2013

témoignages

Jacqueline :

« J’ai bien aimé la soirée festive, les messes. Un souhait : pourquoi ne pas revoir l’animation de nos eucharisties »

Samuel :

« L’atelier mime de l’Evangile m’a fait faire une découverte : on peut incorporer le texte en nous, le faire entrer dans notre cœur et dans notre corps, le vivre. Intérioriser le personnage. Je suis content d’avoir pu découvrir que la richesse de l’Evangile peut parler à chacun. »

Emmanuel :

« Le chemin de croix des malades, bien expliqué, m’a marqué. La rencontre avec l’autre, tous les vécus sont très forts.

Mireille :

« Ce fut un séjour très enrichissant, car je ne suis pas près de la religion. Les contacts, les rencontres me donnent envie d’aller plus loin de partager davantage. Je reviens heureuse. »

Fernand :

« J’ai participé au forum sur la fraternité dans le monde du travail. Le monde du travail est souvent tout sauf de la fraternité et il faudrait pourtant essayer de mettre cette logique les uns avec les autres, développer la dimension de fraternité par l’écoute, la communion les uns envers les autres qui passent par la fraternité. »

Véronique :

« L’Atelier écriture avec des gens en précarité a été très poignant. Les textes écrits étaient très touchants, très bouleversants. J’ai vécu une belle rencontre et échange avec une mendiante. »

Viviane :

« J’ai été très touchée par l’ouverture de la célébration et l’envoi de la messe : des personnes handicapées étaient mises en évidence. Tous les témoignages montrent qu’ils sont reconnus de la société. »

Elizabeth :

« Dans les rencontres avec des personnes blessées, j’ai senti la force de la fraternité. »

Jean Marie :

« J’était au forum sur l’agriculture où l’on parlait du travail des paysans dans son ensemble, les jeunes, les femmes. L’Atelier sur l’environnement m’a permis d’écouter le témoignage d’un péruvien sur les problèmes de la terre au Pérou. J’ai eu le sentiment que les agriculteurs d’ici ont aussi été pris en otages par les grosses multinationales, quand des techniciens venaient dire qu’il fallait mettre tel ou tel produit sur nos terres. On le faisait parce que l’on ne savait pas, on n’était pas formé…et maintenant ! »

Marie Louise :

« Je retiens surtout l’expression des visages, des regards rencontrés. Un moment fort aussi lors de la messe du jeudi de l’Ascension : la lecture d’un texte par un aveugle et le lavement des mains de l’évêque par un prêtre handicapé. Nous avons partagé de bons moments de fraternité. Messes plus animées souhaitées. »

Marie-Thérèse :

« Au forum sur l’universel nous avons eu le témoignage d’une religieuse du Burkina Fasso, qui est choquée par notre gaspillage de la nourriture et des vêtements qu’on jette. »

Jean-Pierre :

« Je retiens surtout le temps de réconciliation, le lavement des pieds gestué. J’ai redécouvert la démarche du pardon. »

Jean-Charles :

« J’ai attendu plus de 30 ans pour retrouver l’amitié et depuis 1 an ½ j’ai trouvé ma place dans l’Eglise. Je rentre très heureux. »

Marcel :

« Ce furent trois jours super bien vécus, il faut porter Diaconia autour de nous, notre bonheur et notre sourire pour toutes les personnes que nous rencontrons !

Michel :

« Je retiens surtout qu’il ne faut pas faire à la place de l’autre, mais l’aider, humaniser l’autre. »

Thérèse :

« Touchée par un deuil récemment je m’étais inscrit au forum qui en parlait. Je rentre réconfortée par la chaleur des autres. »

Jean :

« Au forum des migrants j’ai compris le sens de « changer de regard » surtout vis-à-vis de ces personnes, dépasser les amalgames et les préjugés que l’on peut avoir, prendre en considération l’humanité. Je retiens un phrase qui m’a été dite « Rendre service c’est rendre ce que l’on a reçu ». Je suis touché par une autre interpellation :« j’ai besoin de toi, j’ai confiance en toi, qu’est-ce qu’on fait ensemble ? » »

Jacqueline :

« Dans le forum auquel j’ai participé nous avons des témoignages de personnes ayant touché le fond et qui sont remontés soutenus par les paroisses, les associations, le Secours Catholique. Comme j’ai moi-même des problèmes de vue, j’ai été marquée par l’aveugle qui a fait la lecture pendant la messe. »

Nathalie :

« C’était mon 1er grand rassemblement. Au début, c’était un peu la pagaille et très vite on a trouvé une certaine communion, on a senti peu à peu une transformation. »




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site