Accueil du site > Diocèse > Paroisses > Faire du neuf avec du vieux

Faire du neuf avec du vieux

jeudi 8 octobre 2009

Saint-Haon, aux confins de la Haute-Loire et de la Lozère, sur un plateau volcanique, à plus de 900 mètres d’altitude, domine les gorges de l’Allier. Cette commune est fière de posséder dans son patrimoine l’église paroissiale Saint Félix datée de la seconde moitié du XIIe siècle.

Un bel édifice roman

C’est un très bel édifice roman de construction soignée où l’on remarque en particulier : le chevet pentagonal avec ses modillons, ses arcatures et son décor polychrome ; le portail méridional composé d’une archivolte de trois voussures toriques précédées d’un grand arc ; le clocher-peigne à quatre arcades garnies de cloches.

L’intérieur de l’édifice a nécessité de gros travaux de restauration. A l’occasion de sondages effectués en 2006 sur les enduits, des décors peints du XVIIe siècle ont été retrouvés.

L’église classée monument historique depuis 1913, fait partie de l’ensemble paroissial du Devès-sud.

Des insectes voraces

La chaire à prêcher en très mauvais état avait été déposée il y a quelques années, la cuve placée dans le chœur servait de crédence et le panneau arrière, qui reliait la cuve à l’abat-voix était accroché dans une chapelle latérale sans utilisation précise.

Les insectes xylophages poursuivaient leur œuvre de destruction, la cuve de la chaire tombait en poussière. Seuls les panneaux du garde corps (en bois dur), représentant les quatre évangélistes, avaient résisté en partie à l’infestation.

Un autel digne de ce nom

Cette église ne possédait pas d’autel, digne de ce nom, pour la célébration de la messe face aux fidèles et n’avait pour ambon qu’un simple pupitre. Une concertation s’est organisée entre le Père Maurice Poyet, curé de l’ensemble paroissial, des membres du conseil paroissial et les responsables de la Commission diocésaine d’Art sacré, pour envisager la création d’un autel et d’un ambon en utilisant les panneaux sculptés qui avaient pu être sauvés.

JPEG - 168.5 ko
Le nouvel autel

Main d’œuvre locale

Un appel a été lancé à un jeune artisan menuisier : Gilles Grange, du village des Uffernets de la commune de Saint-Paul-de-Tartas. Il s’est passionné pour ce travail et a proposé une maquette d’autel insérant les panneaux des quatre évangélistes et la création d’un ambon dans lequel serait placé le panneau représentant le Bon Pasteur.

Ce mobilier liturgique, mis en place dans l’église, a été inauguré à l’occasion de la célébration du 30e anniversaire de l’ordination sacerdotale du curé.

Une belle réutilisation, très appréciée des paroissiens.

M.R.



© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site