Accueil du site > Notre Evêque > Archives > Derniers textes > Homélie pour l’Ouverture de l’Année de la Foi

Homélie pour l’Ouverture de l’Année de la Foi

mercredi 24 octobre 2012, par Henri Brincard

Mgr Brincard a ouvert solennellement l’année de la Foi au cours d’une célébration en la Cathédrale du Puy-en-Velay le 20 octobre 2012.

Les photos de la célébration
L’article sur l’ouverture de l’année de la foi

Homélie prononcée par Mgr Henri Brincard
évêque du Puy-en-Velay,
pour l’ouverture de l’année de la Foi
Cathédrale Notre-Dame du Puy, le20 octobre 2012
Chers diocésains, En voyant notre assemblée, je rends grâce à Dieu et je vous remercie de représenter, dans une belle diversité, notre diocèse. Notre célébration a commencé par un franchissement symbolique de la « Porte de la Foi ». Cette célébration s’est poursuivie par un accueil solennel de la Parole de Dieu, Parole de Lumière, Parole d’Amour que nous voulons écouter dans la foi et mettre en pratique dans notre vie. Ceci nous sera encore rappelé à la fin de la célébration eucharistique lorsque je remettrai le livret de la première Épître de Saint Paul aux Corinthiens à un frère prêtre ainsi qu’à un groupe de personnes religieuses et laïques. N’oublions jamais que la Parole de Dieu nous est transmise par l’Eglise, Corps du Christ et Épouse de l’Agneau et c’est ainsi qu’avec le psalmiste, nous pouvons chanter : « Oui, elle est droite la Parole du Seigneur » .

Le 11 octobre dernier, le pape Benoît XVI a ouvert l’Année de la Foi, à l’occasion du 50ème anniversaire du Concile Vatican II et du 20ème anniversaire de la promulgation du Catéchisme de l’Eglise catholique. Cette ouverture s’est faite au cours du mois du Rosaire comme pour nous rappeler que Marie, Mère de l’Eglise nous aide à méditer la Parole de son Fils. En ce jour, nous commençons à célébrer dans notre diocèse l’Année de la Foi par une messe solennelle. Une heureuse coïncidence veut que cette ouverture se fasse au terme de la Semaine de la Mission universelle de l’Eglise. Cette mission consiste en premier lieu en « une nouvelle évangélisation pour la transmission de la foi chrétienne », thème du Synode de l’Eglise universelle qui se déroule à Rome. Dans notre diocèse, faisons nôtre d’une manière concrète cet appel à évangéliser.

Dans son nouveau cycle de catéchèse sur la foi, Benoît XVI affirme que « la foi est la force qui transforme notre vie ».

En effet, la foi est une graine semée du haut du ciel. La foi est la porte par laquelle Jésus, le Sauveur du monde, « le témoin fidèle, le premier né d’entre les morts, le Prince des Rois de la Terre » , entre dans notre cœur pour l’habiter de sa lumière et transformer ce cœur par un amour plein de miséricorde.

La foi « est une compagne de vie » , elle est la douce certitude que nous sommes aimés de Dieu au-delà de ce que nous pouvons en comprendre.

La foi est non seulement lumière, en nous faisant participer à la Sagesse de Dieu mais aussi un acte, une adhésion plénière de notre intelligence à « Celui qui nous aime et nous a lavés de son Sang » . Nous n’adhérons pas à une idée mais à une personne. La foi est vie, elle n’est pas idéologie. Une telle adhésion est œuvre de la grâce. Cette œuvre guérit notre liberté et lui donne la possibilité de dire un grand « oui » à Jésus, de nous abandonner complètement à Celui qui est « la Voie, la Vérité et la Vie » .

Dans ma lettre pastorale, que je vous invite à lire soigneusement, j’ai tracé pour notre diocèse, quelques grandes lignes du programme de l’Année de la Foi. Il appartient à chacun d’entre nous et à nos communautés de s’approprier ce programme en prenant des initiatives afin de renouveler notre vie chrétienne et de participer plus activement à la mission de l’Eglise. Chers diocésains, je compte sur vous pour que cette Année de la Foi soit une grande montée vers le Christ, Lumière du monde et donne une impulsion à l’évangélisation de nos vieilles terres de chrétienté.

« La charité nous presse » . Nous côtoyons chaque jour des hommes et des femmes, remarquables à bien des points de vue, qui ont soif de la Bonne Nouvelle apportant paix, joie et espérance à leur cœur. Devenons les apôtres de cette nouvelle évangélisation !

En cette Année, votre évêque vous appelle à :

Approfondir le contenu de votre foi.
La foi est une connaissance, une participation à la sagesse de Dieu. Comment aimer quelqu’un que nous connaissons peu ou mal ? Déjà, au niveau de la relation humaine, la connaissance de l’autre enrichit l’amour et, sans cette connaissance, l’amour devient aveugle et périclite. Aujourd’hui, la première et grande ennemie de la foi est l’ignorance.

Dans ma lettre pastorale, j’ai proposé de faire « une lecture attentive soit personnellement, soit en petits groupes » des enseignements du concile Vatican II et du catéchisme de l’Eglise catholique que je remettrai solennellement aux responsables du Service diocésain de catéchèse. Les enseignements du concile Vatican II recèlent une richesse inépuisable et une actualité incroyable mais nous ne les avons pas assez étudiés. Demandez à vos prêtres et aux responsables des services diocésains de vous aider à connaître les textes-mêmes du Concile. Le pape Benoît XVI vient de dire que nous parlons trop souvent du dernier concile sans l’avoir vraiment lu.

Votre évêque vous appelle à une vie de foi, que le pape Benoît XVI définit ainsi : « La foi incite chacun de nous à devenir signe vivant de la présence du Ressuscité dans le monde » . A ce propos, quelles initiatives allons-nous prendre dans nos familles et nos lieux de vie ? Chers diocésains, votre évêque vous appelle à célébrer la foi. En effet, cette année « sera une occasion propice pour intensifier la célébration de la foi dans la liturgie et en particulier dans l’eucharistie » . Au cours de la célébration eucharistique, Jésus se rend présent au milieu de nous. Immédiatement après la consécration, nous chanterons : « Il est grand le mystère de la foi ». La relation que nous avons avec Jésus présent en son eucharistie passe uniquement par la foi et non par les sens. La foi est comme une main qui touche Jésus dans la nuit. Sachant que le mystère de l’Eucharistie est au cœur de notre foi, comme un grand soleil autour duquel tournent le monde et l’Eglise, nous aurons un plus grand désir de participer effectivement à la messe paroissiale le dimanche et, si nous le pouvons, aussi en semaine.

Dans nos paroisses, dans nos mouvements, dans nos communautés religieuses, dans l’enseignement catholique et partout où nous nous trouvons, je vous invite à faire de cette année de la foi, l’année du renouveau de nos cœurs, l’année d’une nouvelle évangélisation. Dans son homélie d’ouverture au synode de l’Eglise universelle qui, en ce moment même, se tient à Rome, Benoît XVI nous dit : « Dans le désert on redécouvre la valeur de ce qui est essentiel pour vivre…. dans le désert il faut surtout des personnes de foi qui, par l’exemple de leur vie, montrent le chemin vers la Terre Promise et ainsi tiennent en éveil l’espérance. » L’annonce de l’Evangile est à la fois témoignage et aussi proclamation, nous le montrerons par une proclamation solennelle du Credo, c’est-à-dire de la foi de l’Eglise qui est la nôtre.

Que la Vierge « Étoile de l’évangélisation » nous accompagne sur les chemins de cette Année de la Foi ! Confions notre presbyterium, nos consacrés et tous les fidèles laïcs à la Vierge Marie, Mère de l’Eglise, modèle et servante de la Foi. Là où la Vierge est honorée, la foi fleurit. Que Notre Dame du Puy veille sur notre diocèse et nous accompagne sur le chemin d’une conversion profonde et toujours nouvelle de notre cœur, sur le chemin aussi de la mission ! Soyons les missionnaires de l’amour de Dieu pour les hommes !

+ Henri Brincard Évêque du Puy-en-Velay




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site