Accueil du site > Vie chrétienne > Art et Culture > A lire > Idées toutes faites sur la pauvreté

Idées toutes faites sur la pauvreté

jeudi 31 octobre 2013, par P.B.Planche

Un livre réalisé par ATD - Quart monde pour tordre le cou à des idées fausses sur les pauvres et la pauvreté.

L’association ATD Quart monde vient en aide aux plus pauvres, non seulement matériellement mais aussi humainement. Qui, mieux que ses membres peut nous aider à en finir avec les idées reçues sur les pauvres et la pauvreté ? C’est ce qu’ils font dans un livre que publient les éditions de l’Atelier.

88 idées toutes faites sont ainsi passées au crible sur la pauvreté en général, sur les sans-abris, les minima sociaux, les budgets des familles, le travail, les roms, le logement et j’en passe.

On y apprend ainsi que les gens qui vivent dans la rue ne l’ont pas choisis ou que paradoxalement les pauvres payent plus d’impôts que les riches : s’ils sont exemptés de l’impôt sur le revenu, ils paient la TVA. Leur budget se concentrant sur les besoins de première nécessité, cela représente un part non négligeable. D’autant plus qu’en matière TVA, il n’y a pas de niche fiscale. Autre idée reçue, l’immigration n’augmente pas en France, ou très peu : environ 1%, et il n’y a pas plus de chômeurs parmi les immigrés que dans la population autochtone. La mondialisation n’a pas pour corolaire obligé la pauvreté : certains pays, au nord de l’Europe en particulier, sont plus mondialisés que la France, mais la pauvreté y est bien moindre.

Les auteurs vont ainsi égrener les affirmations, pour en démonter certaines et en confirmer d’autres. On sort de ce livre avec la conviction que non seulement la lutte contre la pauvreté est possible, qu’elle est moralement juste, mais qu’elle est en plus économiquement bénéfique.

J’ai particulièrement apprécié une réponse qui montre que les besoins spirituels et culturels sont aussi importants que les besoins matériels dans la lutte contre la pauvreté. Citant une étude d’ATD Quart monde, les auteurs montrent qu’il existe à la fois « des besoins primaires vitaux et des aspirations (la reconnaissance, la culture, la beauté) qui font que quelqu’un est un être humain à part entière ». Cela aussi mérite d’être dit.

En finir avec les idées fausses sur les pauvres et la pauvreté est publié par les éditions de l’Atelier, compte 184 pages et est vendu 5 €.



© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site