Accueil du site > Evénements > Je compte sur vous

Je compte sur vous

dimanche 27 octobre 2013, par P.B.Planche

Dimanche 27 octobre, Henri Salet et Emmanuel Morin ont été ordonnés diacres par Mgr Brincard.

Voir l’album photo
Connaître Henri Salet
Connaître Emmanuel Morin
Lire l’homélie

Deuxième ordination de l’année

Au mois de juin dernier, la cathédrale du Puy s’était remplie de fidèles pour l’ordination de deux prêtres. En ce 27 octobre, elle se remplissait à nouveau pour une seconde double ordination : celle comme diacres permanents d’Henri Salet et Emmanuel Morin.

Ainsi se trouvait illustré une phrase que l’évêque prononce dans la prière d’ordination : « Tu construis ton Église, qui est le corps du Christ, par les dons infiniment variés de ta grâce : tu veux que chacun de ses membres ait une fonction particulière, et que tous contribuent, par l’Esprit-saint, à l’unité de cet ensemble admirable ». Et cet ensemble admirable était visible : une vingtaine de diacres, une quarantaine de prêtres, deux évêques (avec Mgr Feidt), et une multitude de fidèles laïcs. On notait la présence de paroissiens de l’Ensemble paroissiale de la Sainte-Famille de l’Ance à l’Arzon, auquel appartient Henri qui réside à Saint-Georges-Lagricol, et de celui de Vals-Le Val-Vert qui est celui de d’Emmanuel. Outre les familles et les amis des ordinands, il faut citer également les membres de la communauté du Chemin-Neuf (Emmanuel et Marie-Dominique Morin y participent) et des Équipes Notre-Dame (auxquelles participent henri et Caroline Salet).

Liturgie et famille

Les épouses ont toute leur place dans la liturgie. Elles étaient à côté de leurs époux lorsque l’évêque demandait à Henri et Emmanuel leur intention de recevoir l’ordination diaconale. Mgr Brincard s’adressait à Marie-Dominique et Caroline en ces termes : « Acceptez-vous tout ce que le diaconat qu’ils vont recevoir apportera de nouveauté dans votre couple ». Au « oui je le veux » des deux hommes répondait le oui je l’accepte des épouses.

L’animation musicale était assurée par le groupe Talita Koum composé de jeunes et d’adultes (batterie, guitare, violon, violoncelle, flute…) que les participants aux messes des jeunes au Puy-en-Velay connaissent bien. Les choristes de Craponne et de Vals-Le Val-Vert s’étaient regroupés pour les chants.

Vatican II

L’homélie de Mgr Brincard commençait par rappeler l’enseignement du Concile sur le diaconat permanent : « La grâce sacramentelle, en effet, leur donne la force nécessaire pour servir le Peuple de Dieu dans la « diaconie » de la liturgie, de la parole et de la charité, en communion avec l’évêque et son presbyterium. Selon les dispositions à prendre par l’autorité qualifiée, il appartient aux diacres d’administrer solennellement le baptême, de conserver et de distribuer l’Eucharistie, d’assister, au nom de l’Église, au mariage et de le bénir, de porter le viatique aux mourants, de donner lecture aux fidèles de la Sainte Écriture, d’instruire et exhorter le peuple, de présider au culte et à la prière des fidèles, d’être ministres des sacramentaux, de présider aux rites funèbres et à la sépulture. Consacrés aux offices de charité et d’administration, les diacres ont à se souvenir de l’avertissement de saint Polycarpe : « Être miséricordieux, zélés, marcher selon la vérité du Seigneur qui s’est fait le serviteur de tous. »

Je compte sur vous

Dans une seconde partie, plus personnelle, l’évêque du Puy rappelait que le plus important dans leur ministère était la charité, et en particulier vis-à-vis du monde agricole auquel les lient leur activité professionnelle (vétérinaire et conseiller en économie agricole), mais vers lequel la mission que leur congfie l’Église les envoie. Ils auront à être attentif aux souffrances que connait ce monde agricole, mais « à l’avenir à construire » pour ce milieu rural. « Soyez signe d’espérance pour ceux qui travaillent la terre. Je compte sur vous, je conte sur vos initiatives, je compte sur les échanges que nous aurons ensemble ».

L’évêque concluait sa prédication en présentant Marie comme le modèle de la diaconie, elle qui s’est présentée comme « la servante du Seigneur ».

Envoi en mission

Henri et Emmanuel ont ensuite reçu l’ordination par l’imposition des mains de l’évêque après qu’ils se soient prosternés à terre en signe d’abandon à la volonté de Dieu. Revêtus de la « tenue de service » à savoir l’étole et la dalmatique, les deux nouveaux diacres ont participé à liturgie eucharistique en servant à l’autel, en invitant au geste de paix, en envoyant l’assemblée à la fin de la messe.

Auparavant, Mgr Brincard leur avait remis leur lettre de mission où il leur confie d’être signe de la sollicitude de l’Église pour le monde rural.




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site