Accueil du site > Diocèse > Services > Jean-Luc Roccon quitte la Haute-Loire

Jean-Luc Roccon quitte la Haute-Loire

vendredi 8 juillet 2011, par P.B.Planche

Chargé de mission pour l’animation éducative de la direction diocésaine de l’Enseignement catholique (DDEC) de Haute-Loire, intervenant aussi bien dans l’animation pastorale des écoles catholiques qu’au sein du service diocésain de catéchèse, Jean-Luc Roccon quitte la Haute-Loire pour l’Isère après 6 ans au Puy.

Les amis rassemblés

Chefs d’établissement catholiques, animateurs de catéchèse, employés de la DDEC et représentants des services diocésains s’étaient regroupés dans l’atrium de la Maison diocésaine du Puy ce vendredi 8 juillet pour dire "au revoir" à Jean-Luc Roccon. Cet architecte de formation, après avoir exercé ce métier quelques années a, par conviction, rejoint l’Enseignement Catholique. Il y a six ans, il avait rejoint l’équipe de la DDEC de Haute-Loire.

Mille mercis

Fabienne Danjou, du Service de Catéchèse, Michelle Debouchard, de l’Association des Parent d’élèves et Jean-Paul Laval directeur diocésain de l’Enseignement Catholique, se sont succédé pour remercier Jean-Luc pour ces 6 ans de service en Haute-Loire.
On a souligné ses talents pédagogiques et artistiques ainsi que son optimisme indéboulonnable, qu’il s’agisse des circonstances ou des personnes. Jean-Luc était très investit dans l’éducation chrétienne et l’annonce de la foi, mais il participait aussi à l’animation pédagogique des équipes enseignantes et à l’éducation affective et sexuelle des enfants.
Certains ont exprimé leur gratitude par des cadeaux symboliques (allant de la tablette de chocolat, dont il est friand au stylo rose dont il aime à user).
D’autres ont préféré revenir sur des anecdotes : accident routier sans conséquence, les chechias de couleur vive ou les pulls roses.
Le directeur diocésain avait, quant à lui, revêtu un tablier, écho d’une rencontre où l’Auvergne était venue équipé de la sorte, et évoquait à la fois la rigueur et le sourire de celui qui fut son collaborateur.
Tous n’oubliaient pas de remercier aussi Murielle, l’épouse de Jean-Luc, et ses trois enfants.

Jean-Luc Roccon, à son tour, prenait la parole pour manier la métaphore filée avec grand art. Comparant sa famille et la DDEC à des navires, il en remerciait chaque membre d’équipage, du pacha au jeune mousse pour six ans de navigation en haute-mer.

Au revoir

Membre de la communauté du Chemin-Neuf, Jean-Luc et sa famille vont rejoindre l’Isère. Jean-Luc y poursuivra son travail au service de l’enseignement catholique mais en étant plus proche de cette communauté.


Portfolio



© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site