Accueil du site > Vie chrétienne > Art et Culture > L’Ami, François d’Assise et ses frères au cinéma Dyke

L’Ami, François d’Assise et ses frères au cinéma Dyke

mardi 20 décembre 2016, par HV

L’Ami, François d’Assise et ses frères sera visible dès le 28 décembre, jour de sa sortie, au cinéma le Dyke du Puy-en-Velay.

À l’aube du XIIIème siècle en Italie, la vie simple et fraternelle de François d’Assise auprès des plus démunis fascine et dérange la puissante Église. Entouré de ses frères, porté par une foi intense, il lutte pour faire reconnaître sa vision d’un monde de paix et d’égalité.

Pour visionner la bande annonce, cliquez ici

Les horaires de diffusion seront disponibles à partir du 27 décembre.

Éclairage du frère Nicolas Morin, ordre des franciscains

"Une première approche superficielle du film pourrait déclencher des réactions décontenancées, voire déçues : où est le François que nous connaissons ? Car il ne faut pas venir voir L’Ami, François d’Assise et ses frères dans l’idée d’y trouver une nouvelle Vie du Poverello.
Nous découvrons d’abord une Fraternité partageant étroitement la vie des plus pauvres. Une Fraternité qui puise dans la prière son unité et son amour du Christ pauvre. Au cœur de cette Fraternité, François est comme brûlé par le feu de l’Évangile. Vivre l’Évangile, au milieu des plus petits, des parias de notre société, voilà sa vie et sa Règle. François qui se fait saltimbanque, héraut de l’Évangile, au risque de rencontrer incompréhension et hostilité. Mais le cœur de l’intrigue est ailleurs. Le film choisit de mettre en lumière la relation entre deux hommes : François et Élie. Élie, un de ses premiers disciples, est profondément attaché à François. Il veut l’aider à « réussir » son utopie fraternelle ; mais pour cela, il faut un minimum d’organisation afin de gagner en « efficacité ». La nouvelle Fraternité pourrait « faire » tant de choses pour Dieu, pour l’Église et même pour les pauvres. Pourquoi sa générosité se heurte-t-elle au refus de François et à l’incompréhension des frères ? Qu’est-ce qu’il n’a donc pas compris de l’idéal évangélique de François ? Cette relation passionnée et douloureuse n’était-elle pas déjà celle qui unissait l’apôtre Pierre à Jésus ? Jésus mettant son compagnon en garde : « Retire-toi ! Derrière moi, Satan, car tes vues ne sont pas celles de Dieu, mais celles des hommes. »
L’Ami, François d’Assise et ses frères pose donc la question de la fidélité à l’utopie évangélique du pauvre d’Assise, question qui traversera les époques et les cultures. En cela, ce film m’a profondément bouleversé, servi par une grande justesse du jeu des acteurs et la beauté des paysages traversés."




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site