Accueil du site > Vie chrétienne > Art et Culture > A lire > La Prière du mendiant

La Prière du mendiant

jeudi 21 mars 2013, par P.B.Planche

Le Père Frédéric Louzeau préside la faculté Notre-Dame au Collège des Bernardins à Paris. Il propose un traité sur le Notre Père, ou plutôt un itinéraire, ainsi qu’il sous-titre son ouvrage.

Saint-Augustin dit dans l’un de ses sermons qu’en matière de prière on peut certes prier avec d’autres mots que le Notre Père, mais pas dire autre choses car tout y est dit. Pas étonnant que depuis deux mille ans ce texte est été scruté, commenté, analysé autant sur le plan exégétique que spirituel.

Le livre se présente de prime abord comme une analyse, une étude de chaque phrase de la prière du Seigneur. Pour la première phrase »Notre Père qui est aux cieux », il va même consacrer un chapitre à chaque mot : notre, puis père et enfin notre Père des cieux. Il le fait d’abord en bibliste : il étudie le vocabulaire, nous entrainant parfois dans des explications sur le grec ou l’hébreu, mais toujours de façon accessible à un lecteur non-spécialiste. Ensuite, après avoir examiné sous toutes les coutures les différentes demandes du Notre Père, il en précise le sens, la portée véritable et ce que cela signifie pour les rapports entre nous et Dieu.

Car là est le véritable projet de cet ouvrage : il ne nous fait pas un traité sur la prière chrétienne, encore que cet aspect soit bien présent, mais le père Louzeau veut surtout nous montrer que le Notre Père est la prière d’un mendiant qui sait tout devoir à la bonté de Dieu. Loin d’entrainer de la part du croyant une attitude passive, une sorte d’assistanat spirituel, la dynamique du Notre Père veut faire grandir en nous le désir ainsi que nous soyons à même d’accueillir tout ce que Dieu veut nous donner, c’est-à-dire, en fin de compte, lui-même. Ainsi, dans sa conclusion sur « Que ton règne vienne », le père Louzeau fait remarquer que si l’on prend cette demande dans toute son amplitude, nous ne demandons pas seulement une amélioration pour ce monde tel que nous le connaissons, mais qu’advienne la plénitude du salut avec la gloire de la résurrection finale. « Dès lors, écrit-il, notre désir peut grandir jusqu’à oser demander au Père que ce jour, la Parousie finale, arrive dès aujourd’hui comme le veut l’Apocalypse lorsqu’il dit « amen, viens Seigneur Jésus ».

On trouvera beaucoup d’éléments dans cet ouvrage pour renouveler notre compréhension de cette prière qui a force d’être répétée semble ne plus avoir rien à nous dire. C’est là que la mise en garde de Jésus est précieuse : quand vous priez, ne rabâchez pas comme les païens. Il ne s’agit pas de répéter indéfiniment une formule, mais d’entrer dans l’itinéraire qu’elle nous ouvre.

La Prière du mendiant, l’itinéraire spirituel du Notre Père, du père Frédéric Louzeau est édité par Parole et silence, dans la collection du Collège des Bernardins, compte 151 pages et est vendu 16 €




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site