Accueil du site > Diocèse > Paroisses > La communauté chrétienne en fête autour de saint Bénilde

La communauté chrétienne en fête autour de saint Bénilde

lundi 28 août 2017

La fête de Saint-Bénilde reste incontournable dans la vie des sauguains et des nombreux croyant présents à Saugues ce dimanche 13 août 2017, jour anniversaire de la mort du saint. Elle allie le recueillement, les processions, l’eucharistie et l’admiration de cet humble Frère des Écoles Chrétiennes qui est toujours autant honoré et dont la renommée dépasse largement le pays.

Pendant 21 ans, le frère Bénilde a partagé sa foi avec les enfants et a engendré plus de 200 vocations sacerdotales et religieuses. Bénilde est rappelé à Dieu les 13 août 1862 et le 15 août, jour de ses obsèques, un premier miracle se produisit sur le passage du corbillard, une femme paralysée retrouve la santé en priant le défunt frère. Depuis ce jour, les générations qui se succèdent ne cessent de prier, vénérer et remercier le saint frère pour les grâces obtenues, car il est surtout invoqué pour les personnes touchées par un cancer.

Le frère Bénilde est canonisé par le pape Paul VI le 29 octobre 1967. Il y a 50 ans cette année. Saugues a donc mis, le dimanche 13 août, une nouvelle fois le saint frère à l’honneur et la communauté paroissiale a mis les bouchées doubles pour fêter comme il se doit le cinquantenaire de la canonisation du premier directeur de l’école de Saugues.

La fête était marquée par la présence de son Éminence le cardinal Paul Poupard, venu de Rome pour présider la célébration ainsi que les fêtes du 15 août au Puy. Il fut président émérite du conseil pontifical pour la culture et du conseil pontifical pour le dialogue interreligieux auprès du bienheureux pape Jean-Paul II.

Pour l’occasion, les quatre confréries de pénitents de la Haute-Loire se sont retrouvées pour leur maintenance diocésaine annuelle, ainsi que de nombreux Frères des Écoles Chrétiennes dont les frères visiteurs en habit d’époque.

Les festivités ont débuté dès 10h30 avec la messe solennelle présidée par le cardinal Poupard, de Mgr Luc Crepy et du P. Jean Anglade, curé de Saugues. Était aussi présent un diacre et trois autres prêtres dont le curé de Thuret, village natal de Pierre Romançon.

La messe fut suivie par plus de 700 fidèles réunis dans l’église trop petite pour tous les accueillir et sous un chapiteau monté devant la collégiale où la messe était retransmise en direct.

Dans son homélie, le cardinal Poupard a tout d’abord relevé « la vertu éclatante de l’humilité de frère Bénilde ». Il nous a ensuite interrogé sur ce qu’est la sainteté en nous indiquant « que la sainteté est une forme de vie, tout entière rapportée à Dieu, toute tournée vers Dieu, avec le Christ présent dans l’eucharistie, avec la Vierge, Saint Joseph, les saints. » Il continue en citant Georges Bernanos : « les saints ne sont pas des héros. La maison de Dieu est une maison d’hommes et non de surhommes. Les chrétiens ne sont pas des surhommes et les saints par davantage… Un héros nous donne l’illusion de dépasser l’humanité. Le saint ne la dépasse pas, il l’assume. Il s’efforce de la revitaliser le mieux possible […]

Il s’efforce d’approcher le plus près possible de son modèle, Jésus-Christ, c’est-à-dire de celui qui a été parfaitement homme ». Il a conclu en nous rappelant notre vocation : « il faut savoir fleurir où Dieu nous a semés, selon le joli mot de saint François de Sales ».

Après la messe, place aux cérémonies civiles à la Mairie avec le discours de Michel Brun, maire de Saugues, du représentant des Frères des Écoles Chrétiennes, de l’évêque du Puy et du cardinal Poupard. S’en est suivi le verre de l’amitié, temps fraternel et de partage avec tous les paroissiens.

L’après-midi fut consacré à la prière silencieuse où chacun a pu se recueillir autour des reliques de Saint Bénilde et aller visiter le diorama élaboré par Lucien Gires et le frère Sabadel et qui chaque année accueille nombre de visiteurs venus découvrir la vie de cet humble frère qui a fait « les choses communes d’une manières non commune » (pape Paul VI).

La journée s’est terminée lundi 14 par la messe des malades présidée par le P. Pierre Badon, curé de Langeac et futur curé de Saugues. Durant la célébration, certain ont pu recevoir le sacrement des malades. C’est un moment pendant lequel, chacun vient chercher un peu d’espoir, de réconfort, de soutien pour affronter les difficultés de la vie quotidienne. Cette après-midi s’est clos par une goûter offert à tous par la pastorale de la santé.

Merci à la municipalité de Saugues qui a pris du temps et mis tous en œuvre pour le bon déroulement de la fête, aux Frères des Écoles Chrétiennes pour la préparation des différentes célébrations, à la paroisse de Saugues et aux nombreux bénévoles sans qui rien n’aurait été possible et merci au cardinal Paul Poupard et à Mgr Crepy qui ont acceptés de venir célébrer ce cinquantième anniversaire.

« Ô Dieu qui a fait de saint Bénilde un excellent éducateur et un modèle d’application au labeur quotidien, accorde-nous dans ta bonté d’être à son exemple fidèle dans les petites choses et de conquérir ainsi la récompense éternelle. »

Loïc Engelvin

Portfolio



© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site