Accueil du site > Vie chrétienne > Pèlerinages > La porte de la foi est ouverte

La porte de la foi est ouverte

mercredi 24 octobre 2012, par P.B.Planche

Samedi 20 octobre 2012, Mgr Brincard a solennellement ouvert l’année de la Foi pour le diocèse du Puy-en-Velay au cours d’une cérémonie à la cathédrale du Puy.

Voir en ligne : Site international pour l’année de la Foi

Pour voir les photos de la célébration

Début dans les profondeurs

Les fidèles, prêtres et laïcs venus pour cette célébration se sont d’abord rassemblés dans une salle rarement ouverte au public. Située dans le bâtiment dit des mâchicoulis, on y accède par une petite porte s’ouvrant dans les grands escaliers de la cathédrale et par quelques marches, où au passage on voyait des belles fresques anciennes, on accède à ce vaste espace vouté d’ogive à la fois austère, grandiose et serein.

Après un chant d’accueil, une projection rappelait que le 20 octobre 1962, il y avait donc tout juste cinquante ans, avait été publié « message du Concile à tous les hommes » par lequel les évêques réunis à Rome s’adressait au monde entier en présentant les sens et la finalité du Concile Vatican II.

Cinquante ans après, riches de l’enseignement de ce Concile, il s’agit toujours de « chercher comment nous renouveler nous-mêmes pour nous trouver de plus en plus fidèles à l’Évangile du Christ. De s’appliquer à présenter aux hommes de ce temps la vérité de Dieu dans son intégrité et dans sa pureté, de telle sorte qu’elle leur soit intelligible et qu’ils y adhèrent de bon cœur. De répondre aux besoins de tous ceux qui cherchent Dieu, dans l’espoir de le découvrir à tâtons ; et, certes, il n’est pas loin de chacun de nous. »

Il était également fait mémoire de Mgr Dozolme qui était alors l’évêque du Puy et qui a participé à la grande assemblée des 2500 évêques qui, pendant trois ans, ont exercé leur discernement au nom de toute l’Église, autour et en communion avec les successeurs de Pierre : Jean XXIII puis Paul VI. Dans la documentation catholique du 16 Décembre 1962, Mgr Dozolme fait une remarque prémonitoire que la réalité d’aujourd’hui vérifie amplement : «  Or voici qu’en ces premières semaines du concile Vatican II, les conférences épiscopales ont pris une actualité nouvelle et il semble bien qu’elles doivent tenir une place de choix dans les délibérations et les décisions du concile.  »

Monter à la rencontre de Dieu

Ce préambule accomplis, l’assemblée s’est dirigée vers la cathédrale dont elle a franchi la porte en montant les escaliers qui donnent accès à la nef. Là, chacun était invité à poser deux gestes qui rappelaient des points d’insistance de l’enseignement de Vatican II.

Dans la cathédrale, la chaire avait été transformée en reposoir où trônait le livre de la Parole de Dieu. Un passage de la Constitution conciliaire sur la Révélation « Dei Verbum » a été lu : « C’est pourquoi, suivant la trace des Conciles de Trente et du Vatican I, [Le concile Vatican II] entend proposer la doctrine authentique sur la Révélation divine et sur sa transmission, afin que, en entendant l’annonce du salut, le monde entier y croie, qu’en croyant il espère, qu’en espérant il aime. Par cette révélation, le Dieu invisible s’adresse aux hommes en son surabondant amour comme à des amis, il s’entretient avec eux pour les inviter et les admettre à partager sa propre vie.  » Chacun était invité à poser un geste manifestant que c’est sur l’écoute de cette parole que repose la foi. Ensuite, les fidèles se dirigeaient vers les fonts baptismaux où, en se signant avec l’eau bénite, ils faisaient mémoire de leurs baptêmes. Peu à peu, la nef de la cathédrale s’est remplie et la célébration eucharistique se poursuivait, concélébrée par une trentaine de prêtres et animée par des choristes venus de tout le département.

L’Eucharistie

Le Concile Vatican II et l’Année de la foi qui lui fait écho rappellent que l’Eucharistie est la source et le sommet de toute vie chrétienne. Cette messe d’ouverture de l’Année de la Foi fut marquée par quelques gestes forts.

Après l’Évangile, Mgr Brincard a bénit l’assemblée avec le livre des Évangiles. La profession de foi était faite selon la forme en usage pour la Veillée pascale et pour les baptêmes : aux trois questions posées par l’évêque « croyez vous en Dieu le Père… En son Fils Jésus Christ… En l’Esprit-Saint… » L’assemblée répondait Je crois en reprenant le refrain du chant de l’Année de la Foi : «  Credo Domine : je crois Seigneur ».

Envoi

A l’issue de la célébration, l’évêque a remis à trois groupes de fidèles des « outils » pour répondre aux trois invitations qu’il a lancées aux catholiques du diocèse dans sa lettre pastorale pour l’année de la foi. Le Père Badon, curé de Langeac, et un groupe de laïques et de religieux ont ainsi reçu le livret destiné à travaillé seul ou en groupe la 1ère épitre de Paul aux Corinthiens. Un second groupe composé du P. Jean-Loïc Ollu, responsable du service diocésain de Catéchèse, et de Mme Ceu Magne, animatrice laïque en pastorale, on reçu un exemplaire du catéchisme de l’Église catholique. Le troisième groupe composé de deux diacres, Jean-Charles Monier et Louis Charbonnier, et de Mme Christine Fantone, se sont vu remettre les documents de la démarche Diaconia 2013. Étude de la Parole de Dieu, écoute de l’enseignement de l’Église, service du frère, trois pistes qui n’en forment qu’une pour une année de la foi réussie !

Cliquez ici pour lire la lettre pastorale de Mgr Brincard pour l’année de la Foi

Cliquez ici pour lire la lettre apostolique de Benoït XVI pour l’année de la foi




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site