Le Carmel est en fête !

dimanche 25 avril 2010, par G. Peyrache

Samedi 1er mai, la communauté du Carmel de Vals va exprimer sa joie à l’occasion de la profession solennelle de Laetitia, Sœur Laetitia-de-la-Miséricorde. Elle va faire pour toujours vœu de chasteté, pauvreté et obéissance à Dieu tout-puissant, selon la règle et les constitutions des Religieuses carmélitaines, à Vals.

L’Appel

La religion, Laetitia y vit dedans depuis son enfance : famille pratiquante, catéchisme suivi avec assiduité, vie en paroisse, prière familiale, puis avec un groupe de prière, rencontre de plusieurs prêtres qui seront des témoins, de même que ses grands-parents… Mais cela suffit-il à susciter une vocation aussi radicale que celle d’entrer au Carmel ? Tout cela y contribue certes, mais il reste le mystère de l’Appel. Car pour Laetitia, il s’agit bien d’un mystère !
La preuve ? La première fois qu’elle est venue au Carmel de Vals, avec un groupe de jeunes, elle en est repartie en se disant : « Si un jour je rentre au couvent, ce ne sera sûrement pas ici ! »… Et la voilà !
Notre Dieu a parfois beaucoup d’humour, et il nous surprend toujours, pour peu qu’on lâche prise et qu’on lui abandonne toute notre vie.
C’est ce que fait Laetitia depuis qu’elle a senti en elle le désir de Lui donner sa vie. Pour savoir où et comment, elle a fait confiance et s’est montrée très ouverte à tous les signes qui pouvaient l’aider à discerner. Et petit à petit, il est devenu clair pour elle que le Seigneur l’appelait à Lui donner toute sa vie… au Carmel… à Vals…
Quand on lui demande si cet engagement ne lui fait pas peur, elle sourit, et son regard s’illumine : « Peur, pourquoi ? Avec Dieu dans ma vie, je ne crains rien ! J’ai choisi d’être amie avec le Christ, et plus je m’attache à Lui, plus il me détache du reste ! »

Prière et Vie apostolique

Elle aime les deux aspects de cette vie qu’elle a choisie : la recherche de Dieu et l’aspect apostolique.
Apostolique, dans un couvent ? La petite Thérèse, à Lisieux n’est-elle pas devenue « patronne des Missions ». La vie contemplative possède en effet une extraordinaire efficacité apostolique et missionnaire.
Dans son Exhortation sur « La Vie consacrée » le pape Jean-Paul II écrit : « Les communautés cloîtrées, placées comme une ville sur la montagne et comme une lampe sur le lampadaire (cf. Mt 5,14-15), même dans la simplicité de leur vie, évoquent de manière visible le but vers lequel chemine l’ensemble de la communauté ecclésiale qui… marche sur les routes de ce temps le regard fixé sur la récapitulation de toutes choses dans le Christ… » (n° 59). Sans cette dimension, la vie cloîtrée n’aurait pas tout son sens. Et Laetitia le souligne avec conviction : notre apostolat, c’est la prière !

En choisissant de vivre pour Dieu seul, les Religieuses cloîtrées rappellent l’importance première de la recherche de Dieu. Elles témoignent, au milieu du monde, que la communion avec Dieu, non seulement peut combler une vie, mais qu’elle seule le peut !


Portfolio

Soeur Laetitia


© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site