Accueil du site > Notre Evêque > Archives > Derniers textes > Le carême : un temps de renouvellement

Le carême : un temps de renouvellement

jeudi 18 février 2010

Mgr Brincard propose une réflexion sur le Carême et quelques pistes pour le vivre en vérité.

Nous sommes entrés dans le Carême, une période importante pour la vie chrétienne car ce temps nous est donné par l’Eglise en vue d’un renouvellement spirituel bien nécessaire.

Notre vie quotidienne a besoin de s’inscrire dans le rythme de l’année liturgique. Pour qu’il en soit ainsi, souvenons-nous qu’au moins depuis le 4ème siècle, le Carême est une préparation de quarante jours conduisant à cette grande fête chrétienne qu’est Pâques. Cette préparation, au cours de laquelle nous demandons à Jésus de nous "donner un cœur nouveau et de mettre en nous un esprit nouveau", nous invite à la pénitence. La pénitence consiste en un regret sincère de nos fautes, en la volonté de solliciter le pardon de Dieu et, enfin, en la décision ferme et persévérante de changer notre vie et de repartir « d’un pied nouveau ». Tout cela, nous pouvons le vivre grâce au sacrement de la réconciliation. Nous profiterons du Carême pour le recevoir et le recevoir personnellement.

Le Carême est aussi un temps de renouvellement pour toute l’Eglise, un renouvellement favorisé par une pratique plus assidue du jeûne et de l’abstinence destinés à nous aider à aimer plus profondément le Christ et, dans le Christ, nos frères. Les renoncements consentis doivent être vécus avec cet objectif. Le jeûne concerne la nourriture terrestre. Que chacun réfléchisse sur la manière concrète de le vivre. Mais il y a aussi une autre forme de jeûne, bien utile et très exigeante : celle de la langue qui trop souvent divise au lieu d’unir. Que de conversations stériles, pleines de jugements négatifs et inutiles abîment notre cœur et causent de graves torts à notre prochain dont nous ruinons, plus que nous ne le pensons, la réputation !

Faisons aussi jeûner nos yeux en regardant moins cette « étrange lucarne » qu’est la télévision et, lorsque nous la regardons, en choisissant mieux les émissions.

En agissant ainsi, et par d’autres moyens concrets qu’il appartient à chacun de mettre en œuvre, nos communautés chrétiennes seront plus vivantes et ceux qui nous rencontrons mieux servis !

+ Henri Brincard

Evêque du Puy-en-Velay




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site