Accueil du site > Sanctuaires et patrimoine religieux > Cathédrale du Puy > Le sanctuaire-cathédrale de Notre-Dame-du-Puy

Le sanctuaire-cathédrale de Notre-Dame-du-Puy

jeudi 7 février 2008

Dédié à Notre-Dame de l’Annonciation, le sanctuaire du Puy — cathédrale du diocèse — est un des plus anciens d’Europe.

Découvrir la chorale : la Maîtrise de la Cathédrale

Son origine

Voici ce que la tradition rapporte : au Ve siècle, sous l’inspiration de Marie, une femme souffrant de fièvre se rend en un lieu dominant la région et s’allonge sur une antique table de pierre. Appuyée sur la foi et la prière de Marie, elle fut guérie. Une église a été bâtie en ce lieu, puis une cathédrale au XIe-XIIe siècle.

Un sanctuaire honoré

En ce sanctuaire, d’innombrables pèlerins (parmi lesquels des papes, des rois, des saints…) ont été réconfortés par la Mère de Dieu. Spécialement à l’occasion des « Grands Pardons » ou « Jubilés ». Le 11 février 1856, le Pape Pie IX a honoré ce sanctuaire du titre de basilique. C’est une façon d’indiquer à tous l’importance, le rayonnement d’un lieu source pour la vie chrétienne (Saint-Julien-de-Brioude a reçu ce titre en 1957).
En 1998, Notre-Dame-du-Puy a été jumelée avec le sanctuaire Meryem Ana Evi (« La maison de Mère Marie », très fréquentée par les musulmans), près de l’antique Ephèse, en Turquie.

En 1998, l’UNESCO l’a inscrit au patrimoine mondial de l’humanité en raison de son rayonnement sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle (Un des premiers pèlerins connus est Godescalc, évêque du Puy, parti en pèlerinage en 951). Le sanctuaire a été entièrement restauré en 1994-1998.

Son message

Selon la tradition, l’origine du sanctuaire est contemporaine de la proclamation solennelle de la maternité divine de Marie par le concile d’Ephèse (431).
Le Puy semble donc un lieu majeur choisi très tôt par Marie pour rendre visible et concrète en Europe sa maternité divine. La prière que nous aimons spécialement au Puy est l’Angelus où, trois fois par jour, avec Marie, nous accueillons dans la joie, la venue du Fils de Dieu parmi nous. Nous chantons aussi très souvent le Salve Regina.

Vierge noire

La Vierge Marie, c’est la bien-aimée du Cantique des Cantiques :
« Je suis noire et pourtant belle, filles de Jérusalem… Ne prenez pas garde à mon teint basané : c’est le soleil qui m’a brûlée. Les fils de ma mère se sont emportés contre moi, ils m’ont mise à garder les vignes. » (1, 5-6)
Le visage de la statue de Marie est noir, parce qu’elle est la servante qui garde les vignes, sa peau brûlée par le soleil. Il en est de même du visage de Jésus, son enfant, lui qui est « venu pour servir et donner sa vie pour la multitude ».
Lors du Jubilé du Puy, célébré lorsque le 25 mars coïncide avec le vendredi saint, nous fêtons Marie, « Servante du Seigneur » et son Fils, le « Serviteur de Dieu » (voir Isaïe) qui vient donner sa vie pour tous les hommes.
Années Jubilaires (ou « Grand Pardon ») : 1921, 1932, 2005, 2016, 2157…

Son rayonnement

Des foules, tout spécialement le 15 août, continuent à gravir cette colline pour y trouver guérison du corps ou du cœur.
Bénéficiant de la présence de la jeune communauté des sœurs apostoliques de Saint-Jean et de la récente création d’une Maîtrise (chœur d’enfants), le sanctuaire, surnommé le « Lourdes du Moyen-Age », est de plus en plus vivant.
En particulier, des milliers de pèlerins de Saint-Jacques, en constante augmentation, choisissent de passer au Puy ou de partir de ce sanctuaire pour Compostelle, comme tant d’autres depuis le Xe siècle. En 1999, 2500 Jacquaires ont été bénis à la cathédrale. En 2003, ils étaient 6 400. Un sur cinq vient de l’étranger.

Un peu de vocabulaire

- Sanctuaire : « Les pèlerins trouvent dans les sanctuaires des possibilités concrètes de prière et de silence, pour favoriser la rencontre avec Dieu et l’expérience intime de la tendresse de son amour. » (Jean-Paul II)

- Le Puy : ce nom dérive du latin podium, « petite éminence ». C’est sur ce podium rocheux dominant le mont Anis que le sanctuaire de Sainte-Marie est né. La ville du Puy-en-Velay s’est d’ailleurs longtemps appelée le Puy-Sainte-Marie.

Le sanctuaire-cathédrale, au service de tous

Tout diocésain doit se sentir chez lui dans la cathédrale de son diocèse. Là, il peut prier avec son évêque, notamment lors des grandes fêtes liturgiques.

Prière de toute l’Eglise

Photo : Jean Perette Chaque chrétien doit pouvoir y trouver une liturgie sobre, belle, priante et joyeuse, fidèle à ce que l’Eglise demande. Nous nous efforçons que tous se sentent accueillis : les enfants et les jeunes gens, les familles, les vieux ; les diocésains comme les gens de passage ; les personnes de toute condition sociale, comme de tous pays.

Amour de l’Eglise

Que la cathédrale fasse aimer l’Eglise : grande famille des enfants de Dieu, avec ses pasteurs qui veillent sur elle au nom de Jésus. Que ce sanctuaire serve l’unité, la richesse et l’ouverture de cette famille à tous les hommes.

Adoration

Nous cherchons à développer l’adoration du Saint-Sacrement car elle vient de l’Eucharistie, « source et sommet de notre vie chrétienne », et elle y conduit.

Confessions

Nous voulons offrir en ce lieu écoute, compassion. Nous voulons surtout que chacun puisse y trouver la joie, la paix, le réconfort du pardon de Dieu. Des permanences de confession sont organisées.

Prier avec Marie

Comme sanctuaire marial, Notre-Dame-du-Puy accueille tous ceux qui viennent confier leurs prières à Marie, qu’ils y viennent seuls ou en groupe : paroisses, familles, congrès, nombreux Jacquaires, personnes en difficulté, groupes de jeunes, enfants des catéchismes, jeunes mariés venant confier leur foyer à Marie, etc.

Prière du Rosaire

Le Pape a attiré récemment notre attention sur la simplicité et la richesse de la prière du Rosaire : aidée de Marie, elle nous conduit à la contemplation de Jésus. Notre-Dame du Puy veut contribuer à faire découvrir cette prière.

Comprendre notre foi

Nous cherchons aussi à faire connaître l’enseignement de l’Église. Nous souhaitons que la cathédrale serve la diffusion de la Bonne Nouvelle de Jésus et l’intelligence de la foi. Comme Marie et avec toute l’Eglise, nous voulons « garder et méditer » tout ce qui concerne son Fils.

Charité

Nous cherchons à développer la charité, spécialement envers nos frères les plus démunis, les plus pauvres. L’environnement de la cathédrale nous le rappelle (Hôtel-Dieu, maisons diverses d’accueil et d’entraide) : la prière ne peut aller sans la charité dont elle est le fruit.

Site Internet de la Cathédrale : http://www.cathedraledupuy.org/




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site