Accueil du site > Vie chrétienne > Jeunes > Le temps d’un rêve

Le temps d’un rêve

mercredi 1er août 2012, par P.B.Planche

Près de 18 000 jeunes de 11 à 14 ans, se sont rassemblés du 27 au 31 juillet 2012 à Jambville (78) à l’occasion d’un Jamboree (un grand rassemblement de Scouts et Guides de France) sur un thème qu’ils avaient préparé toute l’année : « Vis tes rêves ! ». Cinquante venaient de Haute-Loire.

Trois questions à Tanguy Bartlett, 11 ans, scout de la région Loire-Auvergne

Quel atelier « vis tes rêves » as-tu choisi de découvrir plus particulièrement ?

J’ai choisi la course d’orientation parce qu’on était dans la nature avec un autre équipage, et sans chef. J’ai aussi participé à un atelier pour imaginer une méthode pour transporter des médicaments. Samedi 28 juillet, 250 intervenants extérieurs ont témoigné de la réalisation de leurs rêves. J’ai été marqué par une femme qui va partir vivre avec son mari à Madagascar pendant deux ans. Elle m’a donné envie de partir en voyage, d’oser une aventure, d’avoir une vie un peu extraordinaire. Elle a donné des explications très précises sur les préparatifs, on avait l’impression que c’était très bien organisé.

Qu’est-ce qui t’a le plus étonné au cours de ce rassemblement ?

Un des meilleurs moments du Jamboree, ce fut les veillées, qui ressemblaient à des concerts géants. Il y avait une « grosse ambiance », on était heureux ensemble à 18 000 !

Pourquoi est-ce que cela te plaît, le scoutisme ?

Le scoutisme me permet de vivre en groupe, de réfléchir à la vie, de s’amuser, de se couper de la vie ordinaire. Après les scouts, j’ai envie de faire plein de choses.

Trois questions à Antoine Anquetil, 23 ans, responsable du Jamborre pour la région Loire Auvergne :

Qu’est-ce qu’a représenté pour vous la préparation d’un tel rassemblement ?

Elle s’est déroulée en deux volets : un volet « animation », décliné autour du thème général « Vis tes rêves » selon trois axes en direction des jeunes : « faire rêver, rendre fier et oser avec ». Tout au long de l’année, je suis allé rencontrer les 24 groupes du territoire Loire Auvergne pour expliquer comment réaliser des projets autour de ces thèmes. Par exemple, le groupe de Saint Roch à Saint-Etienne a organisé le fameux TITLA, un tournoi multi-sport qui a réuni 150 jeunes scouts et guides à Andrézieux le 31 mars dernier.
Un deuxième volet pour préparer l’aspect logistique du rassemblement à Jambville, c’est-à-dire organiser, avec une équipe pilote de 18 personnes, un « village » de 890 personnes (Construction d’un décor, voies d’accès…).

Et de le vivre, qu’est-ce qu’on en retire ?

On ressent la magie des rassemblements, de se retrouver à 18 000 pendant les veillées et également au cours de la messe célébrée en plein air. C’est toujours intéressant de se mettre au service, d’aller à la rencontre d’autres, découvrir d’autres manières de faire, et retrouver d’autres scouts et guides que l’on a pu croiser ici ou là.

Être chef scout, qu’est-ce que cela vous apporte ?

J’y vois deux aspects : d’abord, me sentir utile, servir quelque chose qui me dépasse, l’éducation des enfants, leur apprendre à développer la liberté de choix, un esprit critique, tout ce que le mouvement scout essaie de révéler chez chacun des enfants. Cela me permet aussi de développer des compétences de gestion de projets, de communication avec l’extérieur, de management d’équipe, ….autant d’atouts qui pourront servir dans l’avenir qui se profile.

(Propos recueillis par Chantal de Rosemont, chargée de communication SGDF pour le territoire Loire-Auvergne)


Portfolio



© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site