Accueil du site > Evénements > Les compagnons de Saint-François sillonnent la Haute-Loire

Les compagnons de Saint-François sillonnent la Haute-Loire

mercredi 16 juillet 2014, par P.B.Planche

Du 1er au 9 août des 150 Compagnons de St-François vivront sur les chemins de Haute-Loire leur "Route internationale annuelle" qui, partant de Monistrol-sur-Loire se concluera par une célébration en l’église Sainte-Thérèse du Val-Vert au Puy-en-Velay le 9 août à 16h. Entretien avec le responsable de la communication des Compagnons de Saint-François.

Voir en ligne : Site internet des Compagnons de Saint-François

Qui sont les Compagnons de Saint-François ?

B. Padulazzi : Un mouvement œcuménique chrétien avec des branches dans 7 pays européens (Allemagne, Angleterre, Belgique, Espagne, France, Pays-Bas, Suède).

Que voulez-vous ?

Œuvrer à la paix intérieure en chacun, entre les nations et aussi travailler à la réconciliation entre les fidèles des différentes églises et confessions chrétiennes.
Le mouvement remplit sa mission en favorisant rencontres, dialogues, réflexions et vie fraternelle au cours de routes pèlerinages . Ceux-ci sont organisés sous différentes formes adaptées aux âges et aux conditions physiques de chacun.

Depuis quand ce mouvement existe-t-il ?

Plusieurs initiatives ont contribué à la naissance des Compagnons de Saint François.
En 1926, le congrès de Bierville (en région parisienne) rassemble plus de 5000 jeunes de tous pays sur le thème « La Paix par la Jeunesse » et aboutit à différentes initiatives.
En 1927, Joseph Folliet confie aux jeunes un projet : "A Bierville, nous avons rencontré fraternellement la nouvelle jeunesse allemande ; nous l’avons admirée, aimée. Sa simplicité toute franciscaine, son amour de la nature, ses pérégrinations joyeuses au long des routes, son sens chrétien et catholique, tout cet ensemble de qualités nous a saisis. Et beaucoup d’entre nous, au contact de cette fervente jeunesse, ont senti monter en leur âme une vocation. Pourquoi ne partirions-nous pas nous aussi ? Pourquoi, pendant quelques semaines, n’oublierions-nous pas notre civilisation artificielle, notre faux luxe de clinquant, et pourquoi ne communierions-nous pas en disciples de Saint François d’Assise à la simplicité des forêts et des sources qui chantent ? Pourquoi, pèlerins de la paix, n’irions-nous pas sur les routes…"
Le 1er pèlerinage eut pour destination finale Sainte-Odile en Alsace (région déchirée par les guerres). Le mouvement des Compagnons de Saint-François était né !
A la suite de Joseph Folliet, d’autres personnalités ont contribué à fixer le visage des CDSF dont Franz Stock (1904-1948), premier Compagnon allemand, médiateur entre les peuples allemand et français, précurseur de l’Europe.

Et aujourd’hui ?

B.P. Les Compagnons continuent à vivre la « spiritualité de la route » à la suite de saint François.
Chaque année à la Pentecôte, nous nous rassemblons, le temps d’un week-end, dans un des pays où le mouvement est présent, pour lancer ensemble la réflexion sur le nouveau thème : en 2014, « la solitude ». Par ailleurs, tout au long de l’année, des Groupes régionaux se retrouvent pour marcher et faire chapitre ( le temps des chapitres est un temps de gestion démocratique, de prière, d’échanges et de réflexion sur un sujet déterminé).
Durant l’été, une route pèlerinage nationale est organisée dans chaque pays ainsi qu’une Route internationale à tour de rôle dans chacun des pays du mouvement. Cette année c’est la France qui fut choisie et plus précisément la Haute Loire. L’été prochain ce sera l’Angleterre dans le Yorkshire.
Lors de ces routes (8 à 10 jours), nous accueillons des personnes de tous pays, de tous âges (des bébés aux seniors), de toutes conditions (beaucoup en situation précaire) et vivant des situations familiales très diverses (des familles avec enfants mais aussi des hommes et des femmes isolés, veufs ou divorcés, ou des familles monoparentales). Nous vivons en toute simplicité (couchant sur le sol et nous restaurant simplement). Nos prix sont calculés au plus juste, pour les rendre accessibles au plus grand nombre. Nous pratiquons une gestion démocratique et fraternelle au quotidien.

Qu’est-ce qui motive les participants ?

L’attrait de la randonnée, de l’aventure, de la vie dans la nature, La recherche d’un temps fort de spiritualité, d’échange entre chrétiens de toutes confessions, La découverte d’autres pays, d’autres chrétiens, d’autres européens, la pratique des langues étrangères, la modicité des prix (tarif spécial pour demandeurs d’emploi, enfants, etc), et, pour tous, la chaleur humaine, la fraternité et l’amitié !


Portfolio



© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site