Accueil du site > Diocèse > Histoire > Nos pasteurs

Nos pasteurs

2000

105 évêques ont guidé les chrétiens du Puy au nom du Christ sur les chemins de la foi. Le premier fut Saint Vosy au IV° siècle. sain Scutaire (vers430) fut le constructeur du premier sanctuaire à la Vierge sur le Mont Anis (l’ancien nom du Puy). Sain Georges (vers 480), fut l’évangélisateur des campagnes. Parmi les autres évêques reconnus comme saints : Saint Marcelin (début du VI° siècle) et Saint Agrève (fin du VI° siècle. En 1265, l’évêque Guy Foulques (évêque du Puy de 1257 à 1260) devint Pape sous le nom de Clément IV. Godescale*, évêque au X° siècle est le premier pèlerin connu à se rendre à Saint Jacques de Compostelle. Notre évêque actuel, Mgr Henri Brincard, a reçu l’ordination épiscopale dans notre cathédrale le 2 octobre 1988.

Il est impossible de citer tous les prêtre qui ont marqué le diocèse par leur ministère. Le premier d’entre eux, Saint Marcel, est évoqué parmi les semeurs de foi. Ils sont des milliers à avoir, à sa suite, exercé leur ministère de parole et de sanctification auprès du peuple que Dieu s’est acquis dans nos montagnes. Parmi eux, beaucoup de sainteté, cachés le plus souvent. Notons simplement que le diocèse du Puy fut l’un des premiers en France à se doter d’un séminaire, c’est-à-dire d’un lieu de formation spécifique pour la formation des prêtres. Ce fut en 1652 grâce à l’action de Jean-Jacques Ollier**. La crise des vocations se fait sentir, ici comme ailleurs. Aujourd’hui 192 prêtres sont présents sur le diocèse avec une moyenne d’age de 67 ans ; il faut ajouter à ce chiffre 9 diacres permanents.

*Godescale : Godescale fut abbé du Monastier avant de devenir évêque du Puy. En 951 il se rend à Compostelle d’où il reviendra avec un précieux traité sur la Vierge Marie. Il posa la première pierre de la chapelle Saint Michel d’Aiguilhe en 962. Il encouragea les pèlerins à partir du Puy à sa suite pour Saint Jacques.

**Jean Jacques Ollier : Jean Jacques Ollier est né et mort à Paris (1608-1657). Il devient prêtre sous la recommandation de Saint François de Sales et il fut l’ami de Saint Vincent de Paul. Il prêche des missions dans plusieurs provinces dont le Velay (il était lié avec l’abbaye de Pébrac près de Langeac). Au cours de cette mission il rencontre la Mère Agnès de Langeac, prieur du Couvent des dominicaines, et qui sera béatifiée par le Pape Jean Paul II. Jean Jacques Ollier, encourégé par mère Agnès fonde la compagnie des prêtres de Saint Sulpice pour la formation des futurs prêtres. Il lance des séminaires de Paris, Viviers, Limoge, le Puy, Clermont, Nantes... Il est une des grandes figures de ce que l’on a appelé "l’école française de spiritualité".




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site