Accueil du site > Sanctuaires > Sanctuaires Mariaux > Notre Dame de Montjuvin

Notre Dame de Montjuvin

2005

Vers 1640, Saint Jean-François Régis dut venir dans la région de Lapte à l’occasion d’une terrible épidémie de peste qui fit, au village de Montjuvin, une véritable hécatombe. Il y avait, sur un rocher au milieu du village, une niche en pierre abritant une madone. Les habitants vinrent se jeter à ses pieds pour l’implorer de faire cesser le fléau. Ils lui promirent, dans ce cas, de se rendre, chaque année en procession, le lundi de Pentecôte, à la chapelle du sanctuaire de Montfaucon.

Le fléau cessa. Le pèlerinage du village à Montfaucon eut lieu régulièrement durant trois cents ans. Mais, à Montjuvin même on érigea, à la place de la niche, un petit oratoire, devant lequel les gens venaient prier individuellement.

En, 1958, on remplaça le pèlerinage à Montfaucon par une pèlerinage de toute la paroisse et même des paroisses des environs, à Montjuvin, dont la chapelle fut alors agrandie. Depuis lors, Montjuvin est devenu un centre de pèlerinage important. Sa situation géographique, sa proximité de la région stéphanoise, l’orientation de sa prière vers les malades, attirent, chaque année, le lundi de la Pentecôte, une affluence importante.

Après la messe en plein air à côté de la chapelle, et après la consécration des familles à la Vierge, il y a une procession. Il est même arrivé que la statue soit portée jusqu’au plan d’eau voisin et embarquée pour bénir du large les foules amassées sur les berges. Le rayonnement de ce pèlerinage s’exerce sur Lapte, Grazac, Versilhac, Montfaucon, Yssingeaux, Le Puy, et au-delà sur les départements de la Loire et de l’Ardèche.




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site