Notre-Dame de Rosières

vendredi 12 juillet 2013, par Simon Gauer

Bien avant la Révolution Française, une vieille statue de la Vierge fut découverte dans des fondations dans un jardin de Rosières. On la plaça alors dans une niche dans le socle de la Croix du Coudert.

Très vite, la population aima sa petite Vierge. Chaque dimanche, après les Vêpres, des groupes venaient la prier.

Pour la protéger de la Révolution, on la mit en lieu sûr, lors du transport, on lui cassa d’ailleurs deux doigts, puis on la remit dans l’église. Puis on la plaça dans une niche au dessus du portail du couvent. Peut-être était-ce pour protéger les enfants.

Depuis, elle n’a pas bougé, On ne sait pas du tout d’où elle vient. Sa découverte et sa ressemblance avec la Vierge du Puy peut laisser penser que s’en est une copie. Elle doit certainement dater du XVe ou du XVIe siècle.




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site