Accueil du site > Evénements > Adieux ou au revoir ?

Adieux ou au revoir ?

jeudi 16 juillet 2009

Vendredi 26 juin, la famille diocésaine s’était réunie pour le départ à la retraite de Georges Beraud qui fut économe diocésain pendant 9 ans. « Un bail » ainsi que le disait le père Petiot. Le Vicaire général rappelait comment Georges Beraud était venu à l’économat diocésain : « D’abord par sa paroisse où il était actif, entre autre pour ce qui touchait à la vie matérielle et par le Centre d’Economie Rural, dont on sait le rôle décisif pour la modernisation du monde agricole et où M. Beraud a travaillé pendant 28 ans. Le même talent pédagogique que Georges avait déployé pour initier les agriculteurs à la comptabilité moderne, il l’a mis au service des bénévoles qui s’occupe des comptabilités paroissiales. Avant Georges Beraud d’autres laïcs avaient participé à la gestion des affaires diocésaines, citons Jean Lévêque et Joseph Monat, mais Georges est le 1er laïc a être officiellement économe dans notre diocèse. Il a d’emblée conçu sa mission comme un service avec une conscience aiguë qu’il est au service de la Pastorale. »

Le personnel de l’évêché disait son au revoir par une par une version inédite de « La Montagne ». On y rappelait avec humour que pour un auvergnat les dépenses étaient plus douloureuse que les recettes et que de «  l’avenue de Breteuil à Chapteuil sa vie était un vrai Monopoly »

JPEG - 45.5 ko

Sur un ton tout aussi chaleureux Mgr Brincard a exprimé sa gratitude au nouveau retraité : « Je ne vous accablerai pas de louanges, quoiqu’ils auraient été mérités, car je vois bien à vos mimiques depuis le début de ces discours qu’elles ne vous plaisent guère. Permettez moi simplement de vous vous exprimer mes remerciements pour deux choses : la vérité avec laquelle vous avez toujours parlé et la confiance que vous avez toujours manifesté à mon égard. » L’évêque du Puy a remis à Georges Beraud la médaille du Mérite diocésain et lui a offert, au nom de tout le diocèse un livre sur la Cathédrale « dont vous connaissez déjà tous les secrets, même ceux qui ne sont pas dans les livres » ainsi qu’un pèlerinage pour la destination de son choix.

Georges Beraud, très ému, a adressé un petit mot à la centaine de personne présente, représentant tout le diocèse, de Brioude à Monistrol-sur-Loire. Il a remercié tout ceux qui l’avaient accompagnés : ses ancien collègues du C.E.R., la chorale, la paroisse et le conseil municipal de Sanssac, Mgr Brincard, les prêtres et les bénévoles des paroisses et des mouvements, avec une mention spécial pour Géo Ollier et l’équipe de Monistrol-sur-Loire. Il faisait aussi mention de son épouse, décédée récemment et auquelle tout le monde pensait très fort, en particulier les filles, petites filles et autres parents de Georges qui avaient pu participé à l’évènement.

Mais Georges Beraud ne disparaît pas de l’horizon diocésain : il a accepté de présider l’association de gestion de la Maison diocésaine de la Providence, il est devenu administrateur de l’Association diocésaine et à même fait une demande pour retourner à l’école afin de se former pour être agréer comme tuteur des personne mises sous tutelle ou curatelle. Ceci au bénéfice des prêtres du diocèse à l’égard desquels une telle mesure pourrait être prise.

C’était donc un au revoir et pas un adieux. Tant mieux.

B.P.



© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site