Accueil du site > Evénements > Ordination sacerdotale de Jérôme TRAN

Ordination sacerdotale de Jérôme TRAN

mercredi 27 mai 2009

Le 31 mai Jérome Tran Minh Tien sera ordonné prêtre à la cathédrale du Puy par Mgr Brincard. Venu du Viêt-Nam, c’est en France qu’il a suivit sa formation en vue du sacerdoce et c’est en Haute-Loire qu’il exercera, au moins dans un premier temps, son ministère.

Présentation de Jérôme TRAN MINH TIEN

Né en 1977 à Thai Binh (au nord du Vietnam), dans une famille chrétienne qui compte cinq enfants, Jérôme ressent très tôt l’appel à devenir prêtre.

Il obtient le baccalauréat en 1995 puis suit une formation en langue étrangère (anglais) à Saigon. Il participe aussi comme catéchiste à la vie de sa communauté chrétienne.

Le gouvernement vietnamien n’autorisant que 7 entrées tous les deux ans au séminaire pour le diocèse dont est originaire Jérôme, ce diocèse est obligé d’organiser un concours pour sélectionner les candidats qui sont beaucoup plus nombreux que le quota gouvernemental. Jérôme échoue à ce concours, mais son évêque, jugeant que sa candidature était sérieuse lui propose de suivre à l’étranger une formation en vue de devenir prêtre.

C’est ainsi qu’il arrive en France en 2002. Il commence par apprendre la langue française tout en débutant une formation au Séminaire de Paray-le-Monial.

En 2004, il est accueilli par Mgr Brincard dans le diocèse du Puy et poursuit sa formation au Studium de Notre-Dame-de-Vie à Venasque (Vaucluse). Pendant les vacances, il participe à la vie des catholiques de l’Ensemble paroissial d’Yssingeaux.

Il a été ordonné diacre le 4 octobre 2008.

Sans exclure de retourner un jour dans son pays d’origine, Jérôme exercera d’abord en France son ministère de prêtre.

La célébration d’une ordination

L’ordination d’un prêtre est célébrée par un évêque, en général celui du diocèse dans lequel il exercera son ministère. Elle a toujours lieu au cours d’une messe.

Les principaux gestes qui marquent la célébration sont :

- Les promesses de l’ordination - Après avoir écouté la Parole de Dieu dans la Bible, l’évêque interroge l’ordinand (celui qui va être ordonné) qui s’engage à la prière, à faire connaître la Parole de Dieu, à aider les chrétiens à grandir en sainteté, à célébrer les sacrements et à l’obéissance vis-à-vis de l’évêque.

- La prostration - Pendant que l’on demande à tous les saints de prier pour nous, l’ordinand s’allonge sur le sol en signe d’abandon à la volonté de Dieu.

- L’imposition des mains - L’évêque impose les mains sur la tête de l’ordinand, tous les prêtres présents font de même. Ce geste, qui remonte à l’Ancien Testament, est suivi d’une longue prière, dite par l’évêque, appelée " Prière de consécration". Après ce rite, l’ordinand est devenu prêtre. Il revêt les vêtements qu’il portera pour la célébration de la messe : l’étole et la chasuble.

- L’onction - L’évêque fait dans les mains du prêtre une onction avec de l’huile parfumée (appelée Saint-Chrême) pour signifier que ces mains sont destinées à agir au nom du Christ.

- La transmission des instruments - On remet au nouveau prêtre une coupe remplie de vin et une patène contenant des hosties, puisqu’il présidera dorénavant la messe pour le peuple chrétien.

- Le baiser de paix - En signe d’union avec tous les prêtres du diocèse, le nouveau prêtre échange avec chacun de ceux qui sont présents un geste d’affection.

- La concélébration - Le nouveau prêtre concélèbre la messe avec l’évêque. Le diacre l’aide à l’autel.




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site