Accueil du site > Diocèse > Services > Prise de contact pour le futur directeur diocésain de l’Enseigment (...)

Prise de contact pour le futur directeur diocésain de l’Enseigment catholique

jeudi 24 avril 2014, par P.B.Planche

M. Thierry Filiatre, qui prendra la direction de l’enseignement catholique diocésain à la rentrée prochaine, est venu en Haute-Loire la semaine passée pour y rencontrer les chefs d’établissements et ‘équipe de la direction diocésaine. Il s’est également exprimé devant la presse. Extraits

Le pourquoi d’un changement

Je dirige actuellement un établissement de six-cents élèves à Nice. Après vingt-six ans de direction, j’aspire à un changement. L’annonce du changement du directeur diocésain de Haute-Loire a circulé dans les organes internes de l’Enseignement catholique. J’ai donc proposé ma candidature. Il est bon que le directeur diocésain vienne d’ailleurs, cela permet un regard neuf.

Les enjeux

L’enjeu en arrivant en Haute-Loire n’est pas de prendre des parts de marché à l’enseignement public mais d’être fidèle à ce pourquoi on est missionné. . il s’agit de permettre à chaque famille d’avoir accès à un véritable choix d’éducation et permettre aux jeunes de toucher quelque chose de l’amour du Christ.

La semaine de quatre jours

J’ai été dans les premiers en France dont l’établissement passait à la semaine de quatre jours. Je peux dire que ce n’est pas la panacée, quatre jours et demi non plus. les réticences des enseignants ont bien des raisons, mais celle du bien des enfants existe aussi. La question est de savoir pour qui est fait l’école : doit-elle s’adapter aux réalités sociales ou à celles de l’apprentissage des enfants ?
Le samedi matin avait un avantage : il permet la rencontre entre les enseignants et les parents.

Les dossiers prioritaires

Pour l’instant, il s’agit de dépasser les dossiers et de découvrir les personnes. C’est pourquoi dès aujourd’hui je vais avoir une première rencontre avec les chefs d’établissement.

L’homme

Après de longues années en milieu urbain j’aspire à un environnement plus calme.
Avec mon épouse, nous aimons beaucoup marcher. Je comprends qu’ici cela va être possible, et pas seulement sur le chemin de Saint-Jacques. La Haute-Loire est un département éminemment vert et je suis déjà émerveillé par son patrimoine religieux, en particulier roman.

Les pourquoi d’un choix

M. Jean-Paul Laval, qui cessera ses fonctions à la rentrée ainsi que M. René Coffy, a expliqué certains des critères qui ont guidés Mgr Brincard dans le choix de M. Filiatre comme directeur diocésain.
C’est un pédagogue d’expérience qui a commencé sa carrière comme instituteur. Son expérience en Ardèche, département qui connait des réalités proches de celle de la Haute-Loire a aussi joué. Un membre de la commission qui a conseillé Mgr Brincard a défini Thierry Filiatre comme « sain, simple et sincère ».

CV de Thierry Filiatre

Né le 4 décembre 1960 en Côte-d’Or.
Marié – Deux enfants
1981-1988 : Enseignant en primaire à Dijon.
1988-1993 : Directeur de l’école Sainte-Ursule de Dijon.
1993-1998 : Directeur de l’école Saint-Joseph à Privas.
1998-2014 : Chef d’établissement école-collège Sainte-Thérèse à Nice (620 élèves).
Depuis 2009, il est également membre d’un groupe chargé par la supérieure provinciale des Sœurs de la Charité d’envisager les pistes d’avenir au service de la congrégation (en particulier concernant les établissements scolaires et les maisons de retraite).


Portfolio



© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site