Accueil du site > Sanctuaires > Sanctuaires Mariaux > Rénovation de la statue de Notre Dame de Montfaucon

Rénovation de la statue de Notre Dame de Montfaucon

vendredi 17 décembre 2010, par Webmestre

Sous le patronage de Monsieur le curé de Montfaucon,le Père Charles Bongiraud, la remise en état de la statue de Notre Dame de Montfaucon a été décidé au cours d’une assemblée paroissiale 2009.

Le Père Charles Bongiraud en avait confié la rénovation à Monsieur J.M. Fouletier « retraité de la paroisse".

La restauration étape par étape

La statue, avait une position de recul...un peu distante...! l’équilibre a donc été légèrement modifié. Un angle de plâtre d’environ 7°a été prélevé du bord avant jusqu’au bord arrière. Elle parait depuis plus plus avenante

L’élimination des diverses couches de peinture « quatre ou cinq » sur les parties les plus sensibles « pour parties les cheveux » a été faite au scalpel. Cette méthode a permis de conserver les caractères originaux en particulier son regard et son sourire. Pour la robe et le manteau ,vu l’état général cela s’est avéré le plus souvent impossible.

Depuis des lustres une main de la Vierge et une main de l’enfant Jésus avaient disparus « probablement sculptés dans du bois ceci expliquerait leur absence »,nous les avons remplacés dans cette matière !.

La proportion de la main de la Vierge est sculptée à une échelle plus petite que la main existant car elle aurait masqué l’enfant Jésus ;la main de celui-ci a été interprétée de façon a lui permettre de porter le monde ,ce qui est la manière la plus habituelle de le représenter.

Le plâtre à mouler (dit plâtre de Paris)nous a paru le plus approprié pour toutes les reprises, sauf pour les parties oû le mortier de chaux était fusé,dans ce cas nous y avons incorporé de la colle blanche en faible proportion pour permettre une adhérence correcte.

La tête de l’enfant Jésus avait été à demi décapitée et arrangée avec de la pâte à bois. Le plâtre pulvérulent nous a contraint à une reconstitution et à une interprétation profonde.

Lors des différentes déconstructions ,toutes les parties de bois rendues accessibles« chironnées et en très mauvaise état » ont été traitées avec du xylophene.

Le socle est fixé à la statue par une tige filetée ,scellée dans l’armature en bois qui est prise dans le mortier de chaux,et traverse les deux planches du socle ;celui-ci reste démontable.

Le choix d’une peinture à l’eau a été pris pour simplifier les reprises futures ;mais cette peinture est extrêmement fragile.

Une caisse de transport a été fabriquée, pour les déplacements vers les différentes processions.

Je remercie Le Père Charles Bongiraud et toute la paroisse de m’avoir confié cette restauration laquelle m’a procurée beaucoup de joie et de passion.

« J.M.Fouletier » (crédit photo)




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site