Accueil du site > Diocèse > Histoire > Serviteurs des pauvres

Serviteurs des pauvres

2000

Lorsque au XVII° siècle est fondé l’Hôpital Général, on veut y recueillir les mendiants qui jusque là occupaient les rues de la ville, l’idée était de leur offrir un toit et un travail. Les résultats n’étaient peut être pas à la hauteur des ambitions... Les monastères portaient le soucis de l’accueil et du secours aux plus démunis. Les orphelins en particulier étaient accueillis dans des maisons religieuses.

Pour venir en aide à ceux qui, l’hiver en particulier, souffraient de la faim, Saint François Régis fonda au Puy l’œuvre du Bouillon, il se soucia d’offrir un refuge aux prostituées qui voulaient sortir de l’esclavage. Il faillit d’ailleurs être assassiné par ceux qui tiraient bénéfice de ce commerce.

Parmi les initiatives du XX siècle, il y a bien sûr le Secours Catholique qui est présent dans pratiquement tous les secteurs du diocèse. Citons aussi la Maison Saint François qui accueille les pèlerins de Saint Jacques mais qui en même temps propose une réinsertion à des adultes mal insérés dans la vie sociale.




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site