Accueil du site > Evénements > Toi Notre-Dame, nous te chantons

Toi Notre-Dame, nous te chantons

lundi 16 août 2010, par P.B.Planche

Les fêtes mariales ont une nouvelle fois réuni des foules importantes au Puy-en-Velay. Un premier bilan et des éléments pour revivre les temps forts de ces fêtes.

Une fête, une foule

Quantifier le nombre de participants à une manifestation est un art difficile. Il y a quelques chiffres certains : les trois cents places assises de l’auditorium de l’Atelier des Arts étaient toutes occupées pour la table ronde sur "Qu’est-ce qui fait l’unité d’une nation ?"
La dizaine d’enseignements proposés par les évêques le samedi 14 août au matin avaient, par leur nombre provoqué une certaine dispersion. Notons, tout de même, les 200 personnes présentes à Saint-Pierre-des-Carmes sur le thèmes des paroisses et des communautés chrétiennes et un nombre équivalent de jeunes enthousiasmé par l’enseignement que leur proposait Mgr Rivière à Sainte-Thérèse-du-Val-Vert.
La foule était bien présente le soir : les vêpres voyaient la Cathédrale du Puy pleine, le spectacle proposé Par Lætitia Trémolet avec la participation de Jean Piat a été très suivi et les spécialistes des comptages de foules indiquaient qu’entre 8 000 et 10 000 personnes ont processionné, flambeau à la main, ce même soir.
Le 15 août, presque 10 000 personnes ont assisté à la messe présidée par le cardinal Vingt-Trois dans le Jardin Henri-Vinay, et près du double ont suivi la procession de la Vierge noire.

Qualité et quantité

Mais si la foule était là, ce qui se passe dans les cœurs est non moins important. Ce qui s’est vécu a été intense. Comment traduire la ferveur des prières, en particulier lors de la procession aux flambeaux quand la nuit et les bougies transfigurent la ville et ceux qui la traversaient ? Comment rapporter la convivialité qui s’était installée dans le parc Henri-Vinay pendant le temps du pique-nique ?Comment rendre compte de l’intérêt suscité par les enseignements proposés par les évêques ? Avec quels mots partager l’émotion du samedi soir, sur les marches de la cathédrale, quand la foule reprenait la mélodie méditative jouée à la flute que la sonorisation lui proposait ? Quels mots encore pour rendre l’enthousiasme, à l’issue de la procession de l’Assomption, quand les applaudissement crépitèrent au passages de la Vierge Noire ?
Une dame, a rapporté Mgr Brincard, est venue voir l’évêque du Puy à l’issue de la Messe de l’Assomption : "J’aime l’Église" lui a-t-elle dit. C’est pour cela sans doute, qu’année après année, malgré les vicissitudes de la vie ecclésiale, les foules se retrouvent au Puy où l’Assomption n’est vraiment pas un jour comme les autres.

Retrouvez les temps forts des fêtes mariales 2010 au Puy-en-Velay

Les photos

La catéchèse du Vingt-Trois le 14 août
L’homélie du Cardinal Vingt-Trois le 15 août

RCF-Haute-Loire : Le Puy-en Velay, terre de pélerinages
RCF : En direct des sessions au Puy-en-Velay

Site de l’Eglise catholique en France

Reportage et photos sur 43chrono

Les reportages de KTO




© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site