Accueil du site > Diocèse > Paroisses > Un Historial pour Mère Agnès

Un Historial pour Mère Agnès

jeudi 7 octobre 2010, par M. R.

Après plusieurs années de travaux, l’historial de la bienheureuse Agnès de Langeac a été inauguré le 3 octobre. Michel Ramousse, président de la Commission diocésaine d’art sacré nous en propose une visite.

L’origine des bâtiments

Agnès Galand est née au Puy en 1602. En 1623 avec quelques religieuses dominicaines du Puy, elle vient à Langeac pour participer à la création d’un nouveau monastère, construit sur les remparts de la ville. Elle y fera profession en 1625.
Mère Agnès avait un grand souci des prêtres. Elle a ainsi soutenu les efforts d’un prêtre parisien, Jean-Jacques Olier, qui songeait à fonder des écoles pour mieux former les prêtres et une société sacerdotale pour assurer la présence de prêtres compétents pour enseigner dans ses écoles. Aux cours d’entretiens qui eurent lieu dans le parloir situé dans ce bâtiment, Mère Agnès encouragera M. Olier et ainsi naîtront en France les Séminaires et la Société des Prêtres de Saint-Sulpice.
Le monastère fonctionne jusqu’à la révolution. Les religieuses sont chassées et rejoignent leur famille, certaines sont emprisonnées. Les bâtiments saisis comme tous les biens du clergé sont transformés en hospice et ensuite en hôpital. Cette fonction se poursuivra jusqu’en 2002. Grâce à la communauté religieuse qui a servi les malades, la chapelle et son annexe le parloir, ont conservé leur affectation cultuelle.
La partie la plus importante de l’Historial qui appartient à l’hôpital est maintenant louée, par bail de 30 ans à la paroisse de Langeac.

L’exposition

Dans la chapelle magnifiquement restaurée sont placées les anciennes stalles des moniales. Ce lieu est utilisé par la paroisse comme chapelle d’hiver.
La vaste salle à manger de l’hôpital a été aménagée en lieu d’exposition d’ornements sacerdotaux provenant de la collégiale Saint Gall, de la sacristie de la chapelle de l’hôpital et du monastère Sainte Catherine.
Un remarquable panorama de 3 siècles de création artistique d’ornements à l’usage de la liturgie : chasubles, chapes, aubes dans un état exceptionnel de conservation.
L’aménagement du parloir-oratoire permet d’imaginer ce qu’ont pu être les rencontres entre Agnès et Monsieur Olier.
Une salle est consacrée à la présentation de reproductions d’enluminures provenant du livre d’heure de Jacques de Langhac, qui se trouve à la bibliothèque municipale de Lyon.
La présentation et la réalisation de l’historial sont dû au talent artistique de Gérard Fustier qui avec l’aide de quelques amis a aménagé ce lieu : création de vitrines, fabrication de supports pour une présentation artistique des ornements, mise en lumière parfaite. _ La reconstitution de la procession de la Fête Dieu rappellera des souvenirs pas si lointains aux visiteurs. Une vitrine consacrée à la dentelle, placée sous la protection de Saint Jean François Régis et une petite pièce ou sont présentés des objets liés à la piété populaire, complètent agréablement cette exposition.

L’inauguration

C’est à Mgr Henri Brincard qu’il est revenu d’inaugurer l’historial Mère Agnès de Langeac, en présence de M. Christian Guyard, sous-Préfet de Brioude ; de M. Guy Vissac, Conseiller général ; de Mme Marie Thérèse Roubaud, Maire de Langeac ; de la Prieure du Monastère Sainte Catherine.
Le Père Pierre Badon, curé de la Paroisse a retracé l’origine du projet, les étapes de la réalisation, le financement avec une aide importante du diocèse. La visite était dirigée par M. Gérard Fustier, initiateur et réalisateur de ce projet.


Portfolio

Inauguration de l'Historial Mère Agnès à Langeac Historial Mère Agnès : le parloir Historial Mère Agnès : l'exposition d'ornements liturgiques Historial Mère Agnès : le Livre d'Heures


© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site