Accueil du site > Evénements > Unis dans le sacerdoce

Unis dans le sacerdoce

jeudi 10 avril 2014, par P.B.Planche

Les prêtres de la province de Clermont étaient invités à une journée de rencontre conviviale au Puy ce 4 avril. 145 venus du Cantal, de l’Allier du Puy-de-Dôme et de la Haute-Loire avaient répondu à l’invitation.

Nourriture pour l’esprit

Après un bon café et quelques viennoiseries rendus nécessaire par l’heure précoce du lever pour certains venus de loin, la journée commençait par la prière de l’office du milieu du jour. Puis, M. Serge Monnier, professeur de philosophie proposait une réflexion sur "Famille et société". En philosophe, il montrait combien la famille ne peut que reposer sur une parole qui engage. Elle ne peut être la résultante de fréquentations éphémères ou de fidélité successives. Cela dans l’intérêt même des époux et celui des enfants. L’exposé, à peine esquissé ici, était brillant et a passionné l’auditoire. cliquer ici pour lire l’intervention de M. Serge Monnier

Nourriture pour l’âme

L’Eucharistie rassemblait ensuite les prêtres des quatre diocèses, avec leurs évêques. La nef de la cathédrale du Puy s’était parée du blanc des aubes sacerdotales lui conférant une allure peu vue. Une surprise était la présence de Mgr Brincard, après quatre mois de soins, bien que très amaigris, il a retrouvé suffisamment de tonus pour présider cette messe. Au début de la célébration, il disait sa joie de pouvoir être là, d’accueillir les prêtres d’Auvergne, et particulièrement de retrouver ceux de son diocèse. En citant quelques lignes de l’exhortation du pape François, il rappelait que joie et évangélisation allaient de paire.

Mgr Simon, l’archevêque de Clermont donnait l’homélie. En partant du cheminement des catéchumènes, qui mettent parfois beaucoup de temps avant de trouver comment pousser la porte de l’Église, et pour qui le baptême marque une rupture, il rappelait que l’Évangile était toujours un signe de contradiction. Ce n’est pas pour rien que chaque arrivée de l’Évangile sur une terre ou dans une culture génère son lot de martyrs : l’Évangile oblige chacun à ne pas sortir de soi, à renoncer à être le peuple, la culture, l’homme par lui-même, mais à s’ouvrir à plus que soi-même.

Nourriture pour le corps

Un repas réunissait ensuite les participants. Un système de couleur permettait un mélange entre prêtres de différents diocèses. Certains se connaissant déjà, ayant parfois fréquenté le même séminaire, d’autres se découvrant. Moment convivial, où les inévitables lentilles du Puy figuraient évidemment au menu ! Mais aussi moment d’échange et de fraternité. L’un des prêtres présent fêtait ce jour-là son 60ème anniversaire d’ordination ! Les applaudissements ne lui furent pas mesurés.

Mgr Grua, évêque de Saint-Flour, invité à prendre la parole, a rappelé que cette rencontre n’était pas une réunion d’amis, mais qu’elle puisait sa force dans l’unité du lien sacramentel : le sacrement de l’ordre qui, s’il envoie en mission, crée aussi un lien très fort entre ministres ordonnés. M. Percerou, évêque de Moulins, complétait en disant que si certains célébrait 60 ans de prêtrise, lui n’avait pas un an d’épiscopat ! C’était donc sa première participation à cette tradition auvergnate (cette rencontre était la quatrième), et qu’il se réjouissait qu’elle existât. Les liens fraternels ainsi tissés font vivre la province.

Plusieurs participants, avant d’aller découvrir le patrimoine ponot, ont exprimé leur joie de vivre ce moment et de découvrir les diocèses d’Auvergne à travers les prêtres qui y exercent leur ministère.


Portfolio



© 2017 - Diocèse du Puy-en-Velay| Plan du site | Espace privé | Mentions légales |  RSS 2.0 Suivre la vie du site