Initié par une quarantaine d’évêques à l’assemblée plénière de Lourdes en novembre 2017, ce rassemblement veut proposer à tous les ruraux, l’espérance de l’Evangile, la lumière de « Laudato si » et de l’écologie intégrale, la parole d’une Eglise servante des plus éprouvés, des familles et de la société.

Piloté par la mission en monde rural de la Conférence des Evêques de France, avec des organisations ecclésiales et des communautés religieuses, cet événement rassemblera 800 personnes qui partageront leurs expériences variées et des projets nouveaux : ateliers, table ronde et plénières alterneront avec des temps de célébration, de veillées spirituelles et des temps de fraternité.

En Haute-Loire

Dans un premier temps, nous avons repéré les expériences dans lesquelles nous croyons que l’Esprit Saint est à l’œuvre et nous appelle à collaborer pour le respect de la Création et une réelle fraternité. Ces expériences seront repérées et partagées dans la perspective de la Bonne Nouvelle et de son annonce.

1. Parce qu’il y a des pauvretés contre lesquelles des hommes et des femmes s’engagent

  • Les pauvretés sociologiques : un milieu rural marqué par des fragilités (faible densité, vieillissement, isolement, manque d’équipements…)
  • Les pauvretés économiques : agriculture, artisanat, commerce…
  • Les pauvretés écologiques : dégradation de la nature, du patrimoine…
  • Les pauvretés culturelles : ouverture au monde, activités artistiques…
  • Les pauvretés spirituelles : recherche de sens…
  • Les pauvretés ecclésiales : vieillissement des communautés, manque de prêtre, isolement…

2. Puis nous avons décrit des expériences pour une vie sociale et solidaire plus harmonieuse et épanouissante

En mettant en valeur :

  • une vie fraternelle : des temps et des lieux de rencontre et de Convivialité ; de l’entraide bénévole ; la mise en valeur d’un patrimoine culturel et historique, source de sens ; des propositions spirituelles…
  • l’émergence des projets pour l’avenir du territoire : l’attention aux besoins des habitants ; expression et soutien de la démocratie, en particulier dans le contexte des nouvelles intercommunalités ; Recherche des complémentarités avec la ou les villes.
  • les propositions spirituelles qui recherchent de nouveaux chemins pour porter la joie de l’Evangile.

Par tout cela nous voulons témoigner des fruits que portent ces expériences repérées à la Lumière de l’Evangile (et de Laudato Si).

Quels fruits dans la relation à Dieu ? Relation première et fondatrice des trois autres.

  • Dieu créateur : s’émerveiller et rendre grâce; quelle conscience d’une mission de gérance de cette Création ?
  • Dieu sauveur : association à la mort et à la résurrection du Christ ; vivre et célébrer en ressuscités la crise que nous traversons (accepter de plonger dans les difficultés et les souffrances liées à cette crise avec ce qui se vit déjà de résurrection et l’espérance d’un accomplissement final).

Quels fruits dans la relation aux personnes ?

  • Quel respect de chaque personne humaine, quel soin apporté à chacun, notamment aux plus pauvres, quelle responsabilité et participation ?
  • Quelle construction de la communion, démocratie, justice sociale et solidarité, quelle vitalité des corps intermédiaires, notamment de la famille ?

Quels fruits dans la relation à l’environnement ?

  • Quelle Mise en valeur ou restauration des écosystèmes ?
  • Quel soin accordé aux ressources naturelles ?

Quels fruits dans la relation à soi-même ?

  • Quelle conversion personnelle qui repose, entre autres, sur la sobriété et l’humilité ?
  • Quelle conversion collective où se travaille le changement du paradigme technocratique (voir « Laudato si » chapitre 3) (mode de production, de consommation, de gouvernance) ?

« Amen, je vous le dis : beaucoup de prophètes et de justes ont désiré voir ce que vous voyez, et ne l’ont pas vu, entendre ce que vous entendez, et ne l’ont pas entendu »

Mathieu 13, 17

L’équipe CMR (Chrétien dans le Monde Rural) du diocèse, regroupant l’équipe de Craponne, des personnes de l’ensemble paroissial st Jean Velay Volcanique (Loudes) et les diacres missionnés pour le rural, dans la démarche impulsée par le rassemblement 2020 ; vous présente quelques expériences porteuses d’espérance. Cette liste n’est pas exhaustive, nous envisageons de la compléter.

  • Un magasin de producteurs « la ferme ponote » à Brives : Cliquer ici
  • Dépôt vente de produits bio à Chadron : Cliquer ici
  • Une action pour sauvegarder les zones humides à Chanaleilles : Cliquer ici
  • « Le bancal », association de petits producteurs à Craponnes : Cliquer ici
  • Commission diocésaine « maison commune » : Cliquer ici
  • Immersion tri partite CCFD 43-63 Mali, Myammar, Auvergne : Cliquer ici
  • Organisation d’un troc de plants et graines : Cliquer ici
  • « Paysan Meunier Boulanger », 15 hectares en agriculture bio : Cliquer ici

Bonne lecture pour voir et prendre part au royaume de Dieu.