Qu’est-ce que l’ACAT ?

L’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture est une ONG chrétienne de défense des droits de l’homme créée en 1974. Association loi 1901, elle est reconnue d’utilité publique et d’éducation populaire.

Deux femmes sont à l’origine de la création de l’ACAT le 16 juin 1974. Lors d’une conférence d’un pasteur, Tullio Vinay, qui revient du Vietnam et décrit les tortures pratiquées, y compris sur des enfants, Édith du Tertre et Hélène Engel, protestantes, se sentent appelées par cette phrase : « Pendant combien de temps laisserons-nous défigurer le visage du Christ ? »

Elles décident alors de s’engager et de transmettre leur indignation : elles fondent l’ACAT avec des amis issus de toutes les confessions chrétiennes, car elles estiment qu’il est du devoir des chrétiens, plus encore que les autres, de lutter contre ce qu’elles appellent  le scandale de la tortureLa vocation œcuménique, jamais démentie, de l’ACAT est née.

L’ACAT se donnera pour but de combattre la torture partout dans le monde, sans distinction idéologique, ethnique ou religieuse. Par la suite, l’abolition de la peine de mort sera ajoutée à son mandat, ainsi que la défense du droit d’asile.

L’ACAT  appuie son action sur l’article V de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme : « Nul ne sera soumis à la torture ni à des peines ou traitements inhumains ou dégradants. » Elle a pour but de combattre partout dans le monde les peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, la torture, les exécutions capitales judiciaires ou extra-judiciaires, les disparitions, les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité et les génocides. Elle assiste les victimes de tous ces crimes, notamment en se constituant partie civile devant les juridictions pénales et elle concourt à leur protection notamment par toutes actions en faveur du droit d’asile et de la vigilance à l’égard des renvois qui s’avèreraient dangereux.

L’ACAT tire son dynamisme de ses adhérents présents dans le monde. Elle fait partie de la fédération internationale des ACAT ayant statut consultatif auprès du Conseil de l’Europe, auprès de la Commission africaine des droits de l’Homme et des Nations-Unies.

Objectifs de l’ACAT

  • Lutter contre la torture
  • Abolir la peine de mort
  • Protéger les victimes
  • Défendre le droit d’asile

Témoignage des membres de l’équipe du Puy

La réalité tortionnaire qui prend sa racine dans le refus de la différence et le mépris de l’autre est totalement incompatible avec l’Evangile ; et c’est bien tous les chrétiens que le Christ interpelle : tous sont appelés à transmettre la Bonne Nouvelle. 

L’ACAT fonde son action sur l’Evangile : une action soutenue par une prière inlassable. Prière pour les torturés mais également pour la conversion des bourreaux et la réconciliation. 
Le Caractère œcuméniques de l’ACAT souligne avec force l’actualité, la vérité et l’universalité de l’Evangile de Jésus-Christ. Tout être humain est créé à l’image de Dieu et sauvé par Jésus-Christ, mort et ressuscité. 

Il est indispensable que Sa Parole et Son action soient portées par toutes nos églises, enfin réconciliées, même si elles ne sont pas encore unies.

Contact ACAT

www.acatfrance.fr