1934-2019

Le Père Guy Ville, du diocèse du Puy, est décédé le 19 août 2019.

Né le 15 janvier 1934 au Puy, il a été ordonné le 29 juin 1961.

Nommé d’abord vicaire à Espaly puis vicaire à la Chaise-Dieu, il devint ensuite curé de Saint-Jean-de-Nay le 12 août 1977. En résidence à Saint Vosy en août 1990, il fut prêtre auxiliaire à Brives-Charensac puis sur le secteur de Pradelles en 1991 et de Saint Paulien en 1993.

Il fut ensuite au service des archives de Catholicité (à partir de 1997).

Retiré depuis 2007, il était en résidence à Nazareth depuis juillet 2011.

Ses obsèques ont été célébrées le 23 août en l’église de Beaulieu.

Homélie du Père Pierre Aulanier

Cet après-midi, nous sommes venus exprimer notre prière fraternelle et notre foi en la vie éternelle au moment où le P. Guy Ville a franchi le seuil de la mort pour entrer dans la vie du Père. Nous voulons aussi dire à tous les membres de sa famille combien nous partageons leur peine dans l’espérance que fait naître en nous la résurrection de Jésus.

Dans le passage d’Évangile choisi pour cette célébration, (Jean 11, 17-27) nous voyons Marthe exprimer sa confiance en Jésus et lui demander de faire quelque chose pour son frère Lazare qui vient de mourir. Elle ose même insinuer que, maintenant qu’il est là, il peut encore tout obtenir de Dieu. Marthe attend que Jésus fasse quelque chose pour son frère. Elle est dans « le faire », dans l’action. Jésus l’invite à faire un passage dans sa foi. Il lui dit : « Je suis la résurrection et la vie, celui qui croit en moi, même s’il meut vivra. Crois-tu cela ? »

Ces paroles de Jésus sont une révélation. Jésus n’est pas venu pour faire ce nous ne pouvons pas faire nous-mêmes, il nous dit ce qu’il est pour nous « Moi je suis la résurrection et la vie, celui qui croit en moi, même s’il meurt, vivra, Crois-tu cela ? » 

Celui qui croit en Jésus devient un vivant pour toujours. La foi en Jésus est source de vie nouvelle, de vie éternelle.   St Paul dira « Ce n’est plus moi qui vis, c’est le Christ qui vit en moi ». La foi en la personne de Jésus est source de vie. 

Cette Parole de Jésus nous aide à comprendre ce qu’est la vie chrétienne : une union au Christ ressuscité. Elle nous dit quelque chose d’essentiel : le Seigneur agit dans le monde à travers les baptisés au service desquels le prêtre est envoyé

Le Père Guy a cru en ces paroles de Jésus. Il a dit : « Seigneur je crois que tu es vivant et que tu me rends vivant dans ton amour »

Il a donné sa vie au Christ. Il a dit oui à Dieu, oui à la vie nouvelle de son baptême, oui à l’Église pour un ministère sacerdotal

Il a voulu laisser cette vie nouvelle du Christ ressuscité envahir sa propre vie, pour être présent aux joies et aux peines des hommes et des femmes rencontrés dans son ministère sacerdotal

Être témoin de l’Evangile, ce n’est pas seulement annoncer le message par la parole, ce n’est pas seulement donner à l’Église des structures adaptées à notre temps, et tout cela est bien nécessaire, c’est surtout une manière de vivre qui fait place humblement au Christ ressuscité.

Le P. Guy avait une grande admiration pour notre pape François. Il avait une belle collection de ses livres qu’il exposait dans sa chambre. Récemment, à l’occasion de la fête du St curé d’Ars, le pape François a écrit une lettre à tous les prêtres pour les encourager dans leur ministère sacerdotal.

Dans cette lettre, le pape rend grâce « pour la réponse que chaque prêtre a fait, à l’appel gratuit du Seigneur…un oui qui a grandi au sein d’une communauté grâce à ces saints qui nous ont montré, avec une foi simple, qu’il valait la peine de tout donner pour le Seigneur et pour le Royaume. Un oui dont la portée a eu et aura une importance si inconcevable que bien souvent nous n’arrivons pas à imaginer tout le bien qu’il fut et qu’il est capable de générer »

Frères et sœurs, tous ensemble, membres de la famille de Guy, frères prêtres, amis, résidents de la maison de Nazareth, paroissiens d’ici ou d’ailleurs nous rendons grâce pour le oui que le P. Guy Ville a dit à Dieu tout au long de sa vie sacerdotale. Nous rendons grâce pour tout le bien que sa vie, vécue discrètement dans la fidélité au Seigneur, a pu faire naître de bon pour le monde.  Nous prions pour que cette vie s‘épanouisse en vie éternelle.

Amen.

Mot de présentation de la famille du Père Ville

Guy est né le 15  Janvier 1934 au Puy. A l’âge de 12 ans il a la douleur de perdre sa maman, ce drame familial va l’affecter toute sa vie. Après des études à la Manécanterie puis à La Chartreuse, il rentre au Grand Séminaire. Sa formation de prêtre est interrompue par 27 mois de service militaire dont 7 en Algérie . A ce titre il a obtenu la médaille d’ancien combattant.

Ordonné prêtre le 29 juin 1961, il est d’abord nommé vicaire à Espaly puis à La Chaise-Dieu, il devient ensuite curé de St Jean de Nay d’Août 1977 à Juillet 1990. En résidence à Saint Vosy à partir de ce moment-là, il est prêtre auxiliaire à Brives-Charensac puis sur le secteur de Pradelles en 1991 et enfin de St-Paulien en 1993 avec, en particulier, la charge de la paroisse de Borne.  Il est ensuite affecté au service des archives de Catholicité. Retiré depuis 2007, il était en résidence à Nazareth depuis Juillet 2011.

Animé d’une foi profonde qu’il souhaitait transmettre à tout un chacun il a laissé dans toutes les paroisses où il a exercé son ministère le souvenir d’un prêtre humble, modeste, accessible à tous et respectueux des convictions des autres.

Très entouré par toute sa famille avec laquelle il participait à tous les évènements de la vie, mariages, baptêmes, il aimait venir se ressourcer à Beaulieu chez sa sœur où il rencontrait ses nièces, petites-nièces, petit neveu et maintenant ses arrières petites-nièces. Il  suivait avec satisfaction la scolarité de ces derniers et était très fier de leur réussite. En 2016 il a eu la joie de recueillir le consentement de mariage de sa petite nièce Aurélie avec Samuel.

Ces derniers mois son état de santé s’est progressivement dégradé, hospitalisé le 12 août à Émile Roux il y est décédé le 19 août.