1945-2020

Né le 29 mai 1945 à Saint Vincent, le Père Henri Bénézit fut ordonné le 25 juin 1972.

Vicaire à Sainte-Sigolène, puis à Brioude, il est nommé curé de Vergongheon en 1991.

Il devient Aumônier fédéral de la JOC du Val d’Allier en 1987 et du secteur de Brioude en 1992

Modérateur des paroisses du Bassin minier et responsable de secteur en 1996, il sera nommé curé in solidum en 2000, puis coopérateur sur l’ensemble paroissial du Bassin Minier en 2002.

Après une année sabbatique au Prado en 2006, il est nommé auxiliaire dans le secteur pastoral de Monistrol-sur-Loire en 2007.

Retiré à la Maison Nazareth depuis juillet 2011, le père Henri Bénézit est décédé le 1er novembre.

Ses obsèques ont été célébrées le 4 novembre en l’église de Saint Vincent.

Que le Seigneur accueille Henri dans Sa paix et dans Sa lumière.

Mot de présentation

Par P. Gérard Sahuc

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue dans l’église de Saint Vincent.

Nous nous sommes réunis pour accompagner Henri dans son passage vers Dieu et pour vous entourer de notre affection, de notre amitié en cette heure de peine.

Nous voulons dire aussi que tous les liens d’amitié que nous avons tissés avec Henri, au fil des années, ne s’arrêtent pas avec la mort.

Au nom de notre foi, nous voulons affirmer notre espérance en Jésus-Christ, mort et Ressuscité, Jésus qui a vécu notre vie, comme nous, et qui a, lui aussi, souffert la mort, notre mort.

Mais Il est Vivant, et c’est là notre espérance. C’était aussi celle d’Henri, et c’est pour cela qu’il nous rassemble autour de lui dans son église.

Henri, au nom de Monseigneur Crepy et de toute la communauté chrétienne, je dis toute mon amitié à ta famille, à toutes celles et ceux que tu as connus et aimés, et en particulier à celles et ceux que tu retrouves aujourd’hui, bien vivants auprès de Dieu.

Par P. Jean-Pierre Mourier

Découvrons ensemble le parcours d’Henri :

Né le 29 mai 1945 à St Vincent, là où il avait ses racines ; il est ordonné le 25 JUIN 1972.

Il vit ses premiers pas dans le ministère à Ste Sigolène comme vicaire pendant 11 ans ; Il est nommé à Brioude en 1983. il y restera 8 ans. En 1987, il prenait la responsabilité d’aumônier fédéral de la JOC du Val d’Allier. De ce fait, il entretenait de nombreux liens avec le bassin minier. En 1991, il déménage à Vergongheon pour assurer la responsabilité de curé de plusieurs clochers.. Puis on lui confie la responsabilité pastorale du secteur du bassin minier. En 2000, il est nommé curé in solidum et en 2002, coopérateur sur l’ensemble paroissial du bassin minier. Suite à ses problèmes de santé, il prend une année sabbatique au Prado à Limonest en 2006. A son retour, il est nommé auxiliaire dans le secteur pastoral de Monistrol sur Loire.  les problèmes de santé s’aggravent. Après plusieurs séjours dans les hôpitaux, en Juillet 2011, il regagne la maison de retraite de Nazareth. Hospitalisé ces dernières semaines à  Emile Roux, il nous a quitté ce dimanche matin de Toussaint

Ces quelques dates et diverses responsabilités où tu as été appelé reflètent mal la richesse de ta vie Henri, l’héritage que tu nous laisse…

Les paroissiens de St jacques des monts et des mines nous disent quel prêtre tu étais ; la richesse de ton ministère…

« La nouvelle du décès d’Henri font remonter à la surface tous les souvenirs que les paroissiens ont de lui. Il était profondément attaché au bassin Minier, proche des gens, qu’ils soient de fidèles pratiquants ou de simples citoyens. Il a partagé avec nous les jours de fête, les moments de doutes, les temps de crise. Il aimait rire, plaisanter faire des blagues mais il savait aussi être sérieux quand il le fallait et toujours présent quand il nous savait dans la peine. Il a vécu sa mission d’Evangélisation non seulement dans les églises de la paroisse, mais aussi dans son engagement avec les mouvements de la mission Ouvrière (ACE, JOC, ACO) au CCFD et dans la famille du Prado ainsi que dans les stades de foot et avec ses amis chasseurs. Il n’avait pas toujours un caractère facile, parfois un peu têtu, mais il acceptait le débat et savait écouter les avis différents. Il reste un parrain pour beaucoup d’entre nous, un frère, un ami, un prêtre de la « périphérie » qui nous rappelait, par sa façon de vivre : « ce que vous avez fait aux plus petits d’entre les miens, c’est à moi que vous l’avez fait; » Mat 25/40

Toute la paroisse St jacques des monts et des mines se joint à vous dans la prière…

Homélie par P. Marc Roux

Première lecture :
1 jean 3/ 14 à 20 : L’amour nous fait passer de la mort à la vie
Psaume 22 : Le seigneur est mon berger
Evangile : Mat 25/ 31 à 40 Venez les bénis de mon Père.

  • Né le 29 mai 1945 à Saint Vincent, il fut ordonné le 25 juin 1972
  • Vicaire à Sainte-Sigolène, puis à Brioude, il est nommé curé de Vergongheon en 1991.
  • Il devient Aumônier fédéral de la JOC du Val d’Allier en 1987 et du secteur de Brioude en 1992
  • Modérateur des paroisses du Bassin minier et responsable de secteur en 1996, il sera nommé curé in solidum en 2000, puis coopérateur sur l’ensemble paroissial du Bassin Minier en 2002.
  • Après une année sabbatique au Prado en 2006, il est nommé auxiliaire dans le secteur pastoral de Monistrol-sur-Loire en 2007.  
  • Il était retiré à la Maison Nazareth depuis juillet 2011.

Sa nièce Nathalie et son neveu Patrice :
” le tonton nous a accompagné dans plein de domaines…” ; “Il aimait nous rassembler…” ; ” Le bassin minier était sa 2ème famille…” ; ” C’était un homme de conviction : engagé dans la défense de l’ouvrier… il accueillait les clochards à Brioude… Il avait un discours de paix par rapport au racisme… il faisait passer son message”

J’ajoute moi qu’il était fidèle au Prado…

Rappelons-nous que la Parole de Dieu n’est pas un ensemble de textes (la Bible) que nous lirions comme un ensemble de règles morales … comme des “consignes” pour vivre correctement … comme si Dieu voulait nous faire marcher en rangs, bien sages … bien-propres-sur-soi !

La Parole de Dieu est bien d’abord la Personne de Jésus : Jésus est le Signe que Dieu a bien fait alliance avec nous, les humains, et avec toute la création. Et Dieu reste fidèle à cette Alliance, malgré souvent, les évènements dramatiques.

De ce fait, lorsque nous écoutons et partageons la Parole de Dieu, c’est bien d’abord pour repérer les signes de cette Alliance, de cette Présence de Dieu dans nos vies … dans nos vies d’aujourd’hui … qui que nous soyons !

Faire cela, faire ce partage de la Parole de Dieu … on l’a appelé ‘faire révision de vie’. Maintenant on parle de ‘relecture‘. Quoi qu’il en soit, c’est bien la recherche des signes de la présence de Dieu dans nos vies. Cette intuition a été particulièrement mise en place par un prêtre belge, Joseph Cardijn – dès 1925 – avec la JOC puis l’ACO.

Je crois qu’Henri a essayé de vivre ainsi son ministère en particulier, avec des jeunes en JOC et aussi son engagement avec les prêtres du Prado, cet Institut, cette association de prêtres qui cherchent à être le plus proche possible des “petits” comme dit Jésus et surtout comme Jésus l’a fait lui-même depuis Noël jusqu’à la Croix … Rappelons-nous : c’était Dieu, l’Eternel Amour, qui se révélait ainsi au plus proche de nous, les humains, nous, les ‘petits‘… quoi qu’il en soit.

Henri a essayé de vivre cela particulièrement dans ce Bassin minier qui lui était devenu comme sa 2ème famille et où les risques ont pu être présents. Mais cet engament ne tolère pas l’hypocrise, le faux-semblant. Le Pape François a dit ces jours-ci :

J’aime penser que le chrétien dans le monde est une personne réaliste, très réaliste… avec le réalisme de l’Evangile

Pape François

Avec Henri, faisons cette expérience de cette Parole de Dieu, maintenant avec des petits temps de silence :  cette Parole de Dieu est tout à la fois lumière, appel et source de paix :

  • Ce que tu as fait au plus d’entre les miens, c’est à Moi que tu l’as fait nous dit Jésus
  • Nous devons aimer : non pas avec des paroles et des discours, mais par des actes et en vérité …
  • Notre cœur aurait beau nous accuser, Dieu est plus grand que notre cœur, et Il connaît toutes choses.